Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Le Potager du Père Thierry, merci le micro-ondes

Le Potager du Père Thierry, voilà un nom qui sent bon la tradition et les produits du marché. Dans ce petit restaurant de la butte Montmartre, les plats sont pas chers, servis illico presto : en apparence, le cuisinier s’appelle Superman. En coulisses, Super Fail.

Le resto, pas bien grand, n’est pas spécialement joli. La serveuse est à peu près aimable. La carte franchouillarde affiche des prix très serrés pour le quartier, au moins un point qu’on ne pourra  lui reprocher, à ce légendaire Père Thierry que, comme Chrisos, je n’ai guère croisé de la soirée.

On m’avait recommandé les œuf cocotte au foie gras, spécialité maison, servis en 3 minutes chrono. Trop fort le cuistot, que j’aperçois dans sa micro-cuisine remplir le lave-vaisselle (qui a dit qu’on ne pouvait faire plusieurs choses à la fois ?). Sauf que les œufs cocotte sont plus au gras qu’au foie, à tel point qu’ils en deviennent écœurants.

La « pêche du jour » arrive aussi vite que son prédécesseur. Et là je me dis : bizarre, bizarre. Le potager du Père Thierry a dû souffrir de la sécheresse, les légumes ayant surtout le bon goût du sachet. En même temps, les carottes râpées sont une épreuve redoutable : impossible de confondre les fraîches des industrielles. Père Thierry, t’es grillé.

Inutile de vous dire que le poisson, du bar paraît-il, n’a aucun goût et que la sauce au basilic accroche légèrement l’assiette sur le côté. Bizarre, bizarre.

Le secret du Père Thierry réside dans l’arme secrète du super-cuistot-qui-remplit-le-lave-vaisselle : le micro-ondes. La cuisine au micro-ondes, ça se tente, mais chez soi, quand on est étudiants. Et qu’on ne paie pas 20-25 euros son repas.

.

Le Potager du Père Thierry
16 rue des Trois Frères, 75018 Paris
Métro Abesses
01.53.28.26.20

 


Afficher Resto-de-Paris.com sur une carte plus grande

Bon restaurant à Montmartre : Carajas (brésilien), Guilo Guilo (japonais), Lux Bar (bar très sympa), Le Doudingue (bistrot)

Commentaires(12 Responses)

Commentaire écrit par aurélien le vendredi 19 août 2011 a 20:20

Ha tiens bizarre, j’ai habité juste en face à une époque et je gardais un très bon souvenir des tartines. Changement de propriétaire ?

Commentaire écrit par ophélie le vendredi 19 août 2011 a 23:40

Moi? Je vais dire que grâce à toi ô chère Aude, je viens de passer ma soirée à écumer les 66 pages actuelles de ton blog! J’ai parfois rigoler tellement les critiques sortent naturellement de tes lignes, mais j’ai aussi et surtout été plus que mise en appétit grâce à tes photos alléchantes!! Un grand bravo pour ta critique juste et libre ! Je suis parisienne depuis peu, mais déjà tester quelques resto qui pourraient t’intéresser! Il y a nottament Dip’s dans le 6e, Sur un arbre perché dans le 2e (on peut manger dans des balançoires :) ), ou Anahuacalli un repère méxicain dans le 5e…
A bientôt chère accro des restos… grâce à toi, j’ai noté de très bonnes adresses 😉

Commentaire écrit par Lucie le mercredi 24 août 2011 a 11:33

Idem, on m’avait survendu les oeufs cocotte au foie gras, et au final je ne leur ai trouvés aucun goût de foie gras…

On en sort avec la vague impression de pouvoir faire mieux soi-même avec un four traditionnel… et sans micro-ondes !

Commentaire écrit par Aude le jeudi 25 août 2011 a 18:25

@ Aurélien : tout dépend quand était cette « époque »…

@ Ophélie : merci pour les compliments, et quel courage d’avoir parcouru toutes les pages !!
Sur un Arbre perché est, je l’avoue, ma cantine fétiche pour des déjeuners de boulot. Leur formule déj à 20 euros est géniale. Je ne l’ai pas encore blogué, il va falloir que je rattrape mon retard…

@ Lucie : CQFD

Commentaire écrit par christell le jeudi 1 septembre 2011 a 21:35

C’est dommage parce que de plus en plus de restos sont comme celui-là, ils prétendent que c’est à cause de la crise !!! Le pire c’est qu’ils sont pas donné

Commentaire écrit par Lilith le dimanche 4 septembre 2011 a 21:49

C’est du vol, tout simplement. et ça me fait mal à ma gastronomie française…

Commentaire écrit par anne le jeudi 15 novembre 2012 a 21:16

je découvre votre blog plutot sympa…. et cette adresse en effet est top…
les proprios ont aussi deux autres restos dans la même rue : le jardin d’en face, dans le même genre que le potager…. et la vache et le cuisinier, un peu plus classe, mais vraiment bon, et a tester !!
en tout cas bravo pour ce blog, et continuez…. je vous suivrais !

Commentaire écrit par Babibel le jeudi 15 novembre 2012 a 22:24

Pour information, et puisque j’ai été un client très fréquent de ce restaurant pendant quelques années, le micro-onde sert ici à réchauffer haricots verts ou purée, un point c’est tout ! Il serait TOTALEMENT impossible de faire cuire des œufs cocotte au micro-onde, mais pour ça il faut connaître ce qu’est la cuisine, au delà de la critique infondée derrière ses petites certitudes ! On ne peut pas balancer des conneries pareilles sans savoir de quoi on parle. Le coup des carottes râpées industrielles, pas mal non plus ! J’ai bossé dans bien des restaurants en tant que serveur et je n’ai jamais vu de carottes râpées qui soient « industrielles » ! Les carottes et autres légumes sont livrés frais au restaurant, je peux en témoigner je suis déjà passé pendant qu’ils rangeaient les livraisons. Oui, il s’agit d’une cuisine bon marché, mais pas d’un attrape couillon tels qu’on en voit des dizaines sur la butte Montmartre. C’est petit, rapide – parfois trop, d’où ta méprise concernant le micro-onde? – pas cher, il ne faut pas espérer d’intimité ni une inventivité incroyable au niveau de la cuisine, mais ce n’est pas ici le but.
Je crois justement que ce qui guide les patrons de ce resto, c’est l’honnêteté ! Une assiette généreuse, qui ne se la pète pas, un esprit proche de la « cantine » si on veut…
Aude, on ne balance pas impunément des critiques infondées comme celle-là ! Tu devrais parfois passer en cuisine dans d’autres restaurants… Le micro-onde est présent presque partout, jusque dans les établissements dits « classe ».

Commentaire écrit par Aude le vendredi 16 novembre 2012 a 19:46

@ Babibel : le micro-ondes me pose problème dans la mesure où il ne me paraît pas adapté à la cuisson. En l’occurrence, la sauce collait à l’assiette.

Je me doute bien que les oeufs cocottes n’ont pas été cuits au micro-ondes. Où l’ai-je écrit ? Comme je l’explique dans mon billet, le souci avec eux n’a pas été la cuisson mais l’excès de matière grasse.

Quand je parle de carottes « industrielles », je vise les carottes qui ont été prédécoupées, mises en sachet et distribuées en masse. Celles auxquelles j’ai eu droit ce soir là avaient à l’évidence été râpées depuis quelques temps et n’étaient pas fraîches. Ma déception était renforcée par l’attente que suscite le nom du resto, le « potager » du Père Thierry.

Surtout, je ne raisonne pas en me disant : ce n’est pas cher donc ce n’est pas grave si ce n’est pas bon. D’abord, je ne classerais pas le Potager dans la catégorie des « pas cher » : 20-25 euros, c’est quand même une petite somme. Et surtout, ce que je veux avant tout, c’est bien manger. Des restaurateurs arrivent à conjuguer petits prix & qualité en s’adaptant, en travaillant des produits qui à la base sont bon marché et en proposant un choix restreint.

Après, on peut aussi ne pas être du même avis. Les commentaires sont là pour ça : débattre, contredire, enrichir. Et ce n’est ps parce qu’on n’est pas du même avis que celui-ci est infondé. La critique est toujours, de fait, subjective.

Commentaire écrit par jo le samedi 26 janvier 2013 a 19:27

Ben je m’inscris en faux!
Ce n’est pas la meilleure cuisine du monde, mais c’est pas mal. L’oeuf-cocotte trop gras? Oui mais je crois que c’est le principe, non? Foie gras + oeuf, faut pas s’attendre à du diététique. Ensuite pour le plat principal, c’est tout à fait acceptable: en général la sauce d’accompagnement et la viande sont bons, les légumes et patates acceptables. Et donc 20-25 euros pour ça à Paris, c’est un prix convenable.
Par ailleurs la serveuse (de l’époque) n’est pas « à peu près aimable » mais franchement aimable. Celle actuelle est souriante mais sympa quand même…

J’ai l’impression que la critique est biaisée, voire à charge. Pourquoi? A mon avis le restau n’est pas du style de Aude qui recherche l’authentique, le vrai, le terroir. Un préoccupation, pour ne pas dire une obsession, de certains membres de certaines catégories sociales (que certains appelleraient volontiers bobos mais je déteste ce terme de droite). Je ne suis pas contre l’authenticité, mais quand elle devient le critère par excellence de la définition de qualité (gustative en l’occurrence), ça m’énerve… C’est rigide, étriqué, trop nettement l’opinion d’une époque…
Evidemment, on dira que je me trompe

Commentaire écrit par mixlamalice le vendredi 1 février 2013 a 15:37

En même temps, y a vraiment des gens qui recherchent « l’inauthentique, le faux, l’industriel »?

On peut critiquer les « bobos » qui clament avec froncement de sourcil approprié comme s’ils dénonçaient grave qu’ils « aiment le terroir » comme ceux qui disent que « la guerre c’est mal », mais de là à se poser en défenseur de Jacques Borel, il y a un pas…

Commentaire écrit par Ju le jeudi 1 mai 2014 a 22:45

ça fait quelques années que je ne suis pas passé par le potager (2010?)…mais je suis un peu surpris des commentaires à son égard. En effet, c’est un resto qui vaut le détour ne serait-ce que pour la prune qui vient clôturer le repas! Et offert par la serveuse en général…Bref un excellent rapport qualité prix pour le quartier et la capitale même si, évidemment, les légumes ne sortent pas du potager du Père Thierry. Mais ce n’est pas ça qu’on lui demande à Thierry…

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 19 août 2011 dans les catégories 18e arrondissement, Bistrot, de 15€ à 30 €, J'aime pas, Traditionnel