Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

La Gazzetta, gastronomique et grand public

Audace et inventivité, voici les maîtres mots de la Gazzetta, un beau bistrot gastronomique près du marché d’Aligre (12e). Rassurez votre porte-feuille, le talentueux chef est moins intéressé par les Étoiles Michelin que par l’accessibilité au plus grand nombre de sa cuisine.


Les points négatifs


Autant les expédier tout de suite, et ça va être rapide car il n’y en a qu’un : le bruit. Difficile de s’entendre dans cette caisse de résonance. Un défaut prochainement résolu puisque des travaux devraient être entrepris pour pouvoir murmurer des mots doux à l’oreille de sa Belle.

Les points positifs

Le service : masculin dynamique. Ne comptez pas sur des étudiants en recherche d’argent de poche. Ici, les serveurs sont pros et connaissent aussi bien leur métier que les produits.

Le cadre : authentique modeux. Les deux salles ont l’allure simple des belles choses. Quelques lampes Art déco et bougies pour un éclairage tamisé, des toiles pour une pointe de couleur et le tour est joué.

L’assiette : tradition revisitée. Le chef danois suédois ressort des tiroirs des légumes oubliés, magnifie des produits basiques. Son cerveau est un livre de recettes en perpétuelle évolution qui mélange Moyen Age et 21e siècle avec talent. Voici le festival gastronomique d’un soir, avec le menu découverte à 7 plats (50 euros).

Échauffement des papilles avec un jaune d’oeuf confit parfaitement maîtrisé. C’est dans la sélection des bons produits et la cuisson qu’on reconnaît les bons élèves… S’en suivent des Saint Jacques rôties et lentilles corail à savourer lentement, puis lamelles de cabillaud et topinambours jouant sur le mélange des textures, souple/croquant, dense/aérien.

Puis un merveilleux rouget barbet et oursin, sans aucun doute mon coup de cœur du repas.

La puissance des saveurs va crescendo, avec un parfait bœuf basques braisé surmontant une fine purée de rattes. Suit une pause au milieu de l’inconnu avec ce bleu d’Auvergne glacé, léger comme un nuage.

Si je passe vite la brioche de thé fumé, céleri et ananas, assez commune par rapport à l’ensemble, je m’attarde avec une gourmandise assumée sur le semi-freddo de mandarine, meringue et pistache, un assemblage de sorbet et crème fouettée divinement bon.

L’addition : sans prétention. Le soir, deux menus. L’un à 5 plats à 38 euros, l’autre à 7 plats à 50 euros à choisir sans hésiter, les deux bonus (rouget et bleu glacé) étant les plus originaux, et les plus marquants. Ou comment découvrir des saveurs surprenantes sans vider son compte en banque. Au déjeuner, formules avec 3 petites entrées et un plat au choix, de 17 € à 21 €.

Ouvert du mardi au samedi de 11h30 à 15h puis de 18h30 à 1h.

 

La Gazzetta
29 rue de Cotte, 75012 Paris (situer sur la carte)
01.43.47.47.05

Restaurants avec une cuisine inventive : Gaya Rive Gauche (de Pierre Gagnaire), La Bastide Odéon (Luxembourg)

Bon restaurant dans le quartier : La Main d’Or (corse)

Commentaires(4 Responses)

Commentaire écrit par Fred le samedi 20 mars 2010 a 20:10

Marrant, on en parle tous les deux la même semaine, même si mon dîner y remonte à plus d’un mois! Intéressant d’y découvrir un autre menu que le mien: il a beau changer toutes les semaines, on dirait bien que la qualité et l’originalité restent de mise. Pour sûr, j’y retournerai: de la vraie cuisine, abordable de surcroît!

Commentaire écrit par Mr Lung le lundi 29 mars 2010 a 11:14

Erratum : le chef est d’origine suédoise et non danoise (les deux se détestant cordialement, il est bon de ne pas les confondre !). héhé.
A part ça, je trouve assez coquace ton article car autant tu qualifies cette cuisine d’adjectifs plutôt flatteurs, autant on ne sent pas un très grand enthousiasme. J’avais moi-même écrit un billet assez partagé il y a deux ans. Est-ce mon imagination ?
A bientôt !

Commentaire écrit par Aude le jeudi 1 avril 2010 a 23:45

@ Mr Lung : merci pour la nationalité, je voudrais pas froisser les Scandinaves !

Bien vu pour le partage. En soi, pas grand chose à redire sur ce resto, qui assure de A à Z, mais je ne sais pas, il y a un petit truc qui manque, une pointe de piquant. Même si c’est délicieux. Subjectivité…

Commentaire écrit par Edouard le jeudi 9 juin 2011 a 14:09

J’habitais à deux pas de la Gazzetta il y a encore peu, j’ai dû y manger 5 ou 6 fois, le midi et le soir, et je suis totalement en accord avec votre critique. Sauf peut-être sur le bruit, mais il faut dire que je vais presque exclusivement dans la salle du fond qui est plus calme.

Il manque peut-être du piquant, comme vous le dites en commentaire, mais le rapport qualité/prix de cet établissement est imbattable, et le service toujours excellent (la dernière fois j’ai même eu droit à une tournée gratuite de poire, excellente, et à un cannelé).

Il faut promouvoir ce genre d’adresse, trop rares, en priant pour qu’elles ne disparaissent pas.

ça me fait penser au Square Trousseau, qui avait un service également au top, avec une cuisine plus classique, et a dramatiquement baissé en qualité suite aux changements de propriétaire. Maintenant on y sert des tartares/frites, le personnel n’y pipe rien en œnologie, mais l’addition est elle bien salée.

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 20 mar 2010 dans les catégories 12e arrondissement, Bistrot, de 30€ à 60 €, Traditionnel