Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Restaurants de 30€ à 60 €

Le Procope, un joli restaurant pour touristes

Aller au Procope, c’est un peu comme aller à Eurodisney. Tout le monde porte un joli costume, la déco est surfaite et on paie cher un plaisir relatif. Moralité : le plus vieux restaurant de Paris est un bel attrape-touristes.

Photo du restaurant Le Procope

Enfilez votre plus beau costume de touriste pour pénétrer dans l’antre historique de Saint-Germain-des-Prés. Historique, oui. Le restaurant a ouvert ses portes en 1686. Retenez bien la date. C’est le seul intérêt du resto. Vous pourrez ainsi raconter en soirée mondaine que vous avez dîné dans le plus vieux restaurant de Paris. So chic.

Le Procope, ouvert depuis 1686

Admirez la décoration avec des «ho» et des «ha» enjoués, face à toutes ces dorures et ces lustres qui vous plongent dans l’époque des Lumières. On se croirait au château de Versailles. Ou dans un décor de cinéma. Il n’y a pas à dire : c’est très beau. Le problème, c’est que la déco n’est pas du tout raccord avec l’assiette et la carte. Du coup, la déco tombe à l’eau.

Séchez vos larmes devant votre assiette. Les Américains qui peuplent le resto seront ravis : oui, les Français mangent des escargots, de la tête de veau ou du coq au vin. Heureusement d’ailleurs qu’il n’y a que des touristes dans ce resto. Peu habitués de la cuisine française, ils se rendront moins compte que ça n’a pas de goût. Pas de pot, j’avais oublié mon costume de touriste ce soir-là… Du coup, je me suis retrouvée fort dépourvue face à la salade du Café Procope et son triste foie gras servi sans toast.

salade du Procope

A peine ai-je fini mon assiette qu’arrive le Merlan Colbert. A la place de Colbert, je ne serais pas fière de voir mon nom associé à ce poisson sans éclat.

Merlan Colbert

La dégustation de glace est correcte, mais ne me laisse aucun souvenir, si ce n’est ma conversation avec RichardTrois, mécène du jour, déçu lui aussi par le resto.

Sortez votre porte-monnaie, mais sans sueurs froides, pour peu que vous preniez les menus à 18,90 ou 24,50 euros. A la carte, les prix grimpent jusqu’à 50 euros. Je sais, ça fait mal.

Le Procope
13 rue de l’Ancienne Comédie (situer sur la carte)
75006 Paris
01 40 46 79 00

Resto historique : Brasserie Lipp (boulevard Saint Germain), Le Sélect (Montparnasse), l’Auberge Nicolas Flamel (plus vieille maison de Paris), Chez André (Champs Elysées), Chartier (Grands Boulevards), Au Pied de Cochon (Les Halles)

Posté parAude dans les catégories 6e arrondissement,Bistrot,de 30€ à 60 €,Traditionnel et il y a (10) incroyables commentaires

Quai Ouest, pour sa grande terrasse sur la Seine

Avec la chaleur, rien de tel qu’une grande terrasse avec vue sur Paris. De préférence pas hors de prix et sans chichis. And the winner is… Quai Ouest, un restaurant sur les quais de Seine à Saint Cloud. Si l’assiette n’est pas mirobolante, je vois quand même 4 bonnes occasions d’y faire un tour.

Quai Ouest à Saint Cloud

Un dîner en plein été. J’ai testé toutes les formules et c’est de loin la plus agréable. L’été, Quai Ouest remballe sa toiture pour une terrasse aussi grande que relaxante. Aucun bruit de tut tut-vroum vroum. Au pire, vous serez importuné par une péniche qui passe – ou votre voisin qui parle trop fort. La cuisine néo-bistrot ne laisse guère de souvenir, surtout pour 40 euros, mais le cadre compense largement. Réservez votre table au bord de la terrasse pour dîner face à la Seine.

Un dimanche en famille. Si vous n’allez pas à la messe, si vous échappez au rôti de belle maman, si vous n’êtes pas tombé sous le coup de la loi du travail dominical, alors profitez de votre journée pour bruncher avec les marmots au resto. Le dimanche, c’est la fête des touts-petits avec animations et coloriages. Du peu que j’en ai vu, ça a l’air très sympa et les petiots sont ravis.

Quai Ouest

Un déjeuner business. Si le soir, on croise essentiellement des familles, le midi, vous croiserez surtout des costards-cravates. Quai Ouest est la cantine des hommes d’affaires, dans le même genre que l’Ile, sur l’île Saint Germain. A 15-18 euros la formule, voilà qui reste raisonnable en temps de crise.

Un matou mignon. C’est la guest-star du resto. No comment… (mais lui reste le plus mignon)

le chat de Quai Ouest

Un dîner en hiver. Non, non, je vous ai dit qu’il y avait 4 raisons d’y aller, pas plus. L’hiver, cet immense restaurant, très haut de plafond, est vraiment trop bruyant. Alors profitez-en vite, ou passez votre tour.

Quai Ouest
1200 quai Marcel Dassault, 92210 Saint-Cloud (situer sur la carte)
01.46.02.35.54

Grande terrasse à Paris : Jardins Plein Ciel (hôtel Raphaël), Tokyo Eat (palais de Tokyo), Café de l’homme (dans le musée de l’Homme), les cafés place du Trocadéro, le Café Marly (Louvre)

Restaurant à Saint-Cloud : Le Garde-Manger (très bon et sympa)

Restaurant à chat : Le Sélect (Montparnasse, avec Mickey en guest star)

Posté parAude dans les catégories Avec enfants,Banlieue,Bistrot,de 30€ à 60 €,En groupe,Insolite & original,Romantique,Terrasse & Jardins,Traditionnel,Vue exceptionnelle et il y a (5) incroyables commentaires

Le Café Marly, le Louvre plein les yeux

C’est la crise, certes, mais de temps en temps il faut lâcher prise et s’accorder quelques folies… Ma folie du week-end, je l’ai passée au Café Marly avec sa vue exceptionnelle sur le musée du Louvre et la Pyramide.

Le Café Marly face à la Pyramide du Louvre

La vue : exceptionnelle. Musée du Louvre, me voilà. Ici, on le mange avec les yeux, et plutôt deux fois qu’une. Mais un détail fait toute la différence. Ici, point de cohue touristique. Je suis juste tranquillement attablée avec un rayon de soleil qui chatouille l’épaule. Plaisir.

La carte : pas donnée. Je me suis un peu enflammée dans la vidéo. Le coca est à 5 euros, et non à 6, ce qui est déjà pas mal ! Je n’avais pas de gentil mécène pour m’offrir une salade de tomate mozzarella à 14 euros ou un carré d’agneau à 28 euros (en même temps en plein après-midi, l’envie était limitée), donc je me suis contentée d’une soupe de coco et de mangue. Un parfum de tropiques, mais servi pas assez frais. Dommage, surtout pour 10 euros.

Le service : pas au point. Notre serveur était gentil, mais pas pro. Il ne connaissait pas la carte et surtout, il a embarqué la monnaie avec un grand « merci ». L’euro qu’il devait nous rendre, on ne l’a jamais revu. Je veux bien donner un pourboire, mais que le serveur le prenne automatiquement, c’est gonflé ! Mais… la vue, toujours la vue.

A essayer au moins une fois pour le plaisir du Louvre, surtout si vous êtes avec des touristes. Si vos amis sont Japonais, le Café Marly devient carrément un passage obligatoire.

Le Café Marly
93 rue de Rivoli, 75001 Paris (situer sur la carte)
01.49.26.06.60

Terrasse avec belle vue à Paris : Jardins Plein Ciel (hôtel Raphaël), Tokyo Eat (palais de Tokyo), Café de l’homme (dans le musée de l’Homme), les cafés place du Trocadéro

Posté parAude dans les catégories 1er arrondissement,Bistrot,de 0€ à 15€,de 30€ à 60 €,Romantique,Terrasse & Jardins,Traditionnel,Vue exceptionnelle et il y a (4) incroyables commentaires

La Véranda, pour une balade à Versailles

La Véranda du Trianon Palace, à Versailles, j’y suis allée l’année dernière. Gros coup de cœur. Face aux avis contrastés de la blogosphère gastromiam, j’ai voulu y retourner pour vérifier que la première fois n’est pas forcément la meilleure… Résultat : toujours du bon, mais aussi (aïe !) du moins bon.

La Véranda à Versailles

J’aime toujours…

> La vue sur les moutons du parc du château de Versailles. La grande terrasse en pleine verdure est exceptionnelle.

> La cuisine soignée et raffinée. J’ai trouvé la carte moins inventive que la dernière fois, mais les préparations sont toujours soignées avec de bons produits. Mon plat, un trio de poisson ne me laisse pas de grand souvenir…

Panaché de poissons

En revanche l’entrée, un enivrant risotto de homard était parfaite.

Risotto au homard

Le dessert, un riz au lait léger comme un nuage assorti d’un sorbet à la fraise, me fait encore sourire de gourmandise en y repensant. La preuve que les fins plaisirs ne sont pas forcément les plus sophistiqués.

Riz au lait, sorbet fraise

J’aime moins…

> Le mobilier pourpre et noir pseudo hôtel Costes, élégant certes, mais un peu froid dans ce cadre royal. Cela dit, le restaurant vient de déménager et la déco n’était pas complètement achevée quand j’y suis allée.

> Le service, à qui il manque une âme. Les filles respirent l’école d’hôtellerie, entre sourires formels et gestes encadrés Dans les faits, le parcours est sans faute. Mais il leur manque un peu de chaleur humaine. Où sont passés les serveurs si simples et naturels que j’avais vus l’année dernière ?

Alors, faut-il y aller ? Oui, surtout s’il fait beau, car sous la grisaille la vue perd de son intérêt. De préférence l’été pour profiter de la grande terrasse. Quitte à faire le déplacement jusqu’à Versailles, autant s’offrir le packaging : visiter le château avec un touriste, faire le tour du Grand Canal en famille ou explorer les recoins du hameau de la Reine avec son amoureux.

Bon à savoir : Formule entrée-plat-dessert = 44 euros. Entrée/plat ou plat/dessert = 38 euros.

La Véranda
Trianon Palace
1 boulevard de la Reine, 78000 Versailles
01.30.84.50.00

voir carte des restos

Bons restaurants à Versailles : La Marée de Versailles (poisson), L’Harmonium (traditionnel)

Restaurant avec belle terrasse : Tokyo Eat (restaurant du musée d’Arts modernes), Jardins Plein Ciel (terrasse de l’hôtel Raphaël)

La Véranda (Versailles) sur la blogosphère : François Simon, Table à Découvert, Julot les Pinceaux ont aimé ; Chrisoscope, Oanèse, Le Fooding déçus.

Posté parAude dans les catégories Banlieue,Bistrot,de 30€ à 60 €,En groupe,Gastronomique,Ouvert le dimanche,Romantique,Terrasse & Jardins,Traditionnel,Vue exceptionnelle et il y a (7) incroyables commentaires

Le Tir-Bouchon, le bistrot qui sent bon la tradition

Le Tir-Bouchon correspond exactement à l’idée que je me fais du bon bistrot parisien : un restaurant sympa, une cuisine traditionnelle et une addition qui ne pique pas les yeux. Sans prétention mais diablement efficace, ce petit resto du quartier Montorgueil est une valeur sure.

Le Tire Bouchon, rue Tiquetonne (75002)

Tiquetonne. Le premier avantage de ce resto, c’est qu’il est hyper central, pas très loin des Halles. Dans la très mignonne et toute piétonne rue Tiquetonne, ce Tir-Bouchon sent bon la tradition. Est-ce sa terrasse qui m’inspire ? Sa devanture rouge qui me met en appétit ? Ses serveurs gentiment gouailleurs qui mettent à l’aise ? Un mélange des trois sans doute, et un tiercé gagnant.

Caneton. Moi qui ai plus l’habitude de traîner mes pattes dans les restos asiat’, voilà une carte à l’ardoise qui me rappelle au bon souvenir de la cuisine française. J’ai pris un délicieux parmentier de canard surmonté d’une tranche de foie gras. Des bons produits bien préparés : je n’en demande pas plus. Dommage que Riad Sattouf et ses Beaux Gosses (à voir absolument) ne m’aient pas laissé le temps de goûter aux desserts maison qui avaient vraiment une bonne tête…

Parmentier de canard confit au foie gras (19 euros)

Tac o Tac. 30 euros le menu ou 40 euros à la carte. Vu le quartier et l’assiette, c’est le juste prix.

Le Tir-Bouchon
22 rue Tiquetonne, 75002 Paris (situer sur la carte)
01.42.21.95.51

Resto sympa dans le quartier Montorgueil : Le Café, Le Dénicheur, Le Comptoir du Commerce

Bon bistrot français à Paris : Les Puces Batignolles (Batignolles), Chez Prosper (Nation), Le Severo (Alesia), Vins des Pyrénées (Bastille)

Posté parAude dans les catégories 2e arrondissement,Bistrot,de 30€ à 60 €,En groupe,Terrasse & Jardins,Traditionnel,Viande et il y a (11) incroyables commentaires

Le Patio Provençal, charmant oui mais…

Me voilà rue des Dames, haut lieu de la restauration parisienne bobo mais pas trop. Avec sa mignonne terrasse et sa déco de charme, le Patio Provençal me fait de l’œil. Je craque. Et j’aurais dû écouter ma grand-mère : l’habit ne fait pas le moine.

Le Patio provençal, rue des Dames

Le Patio provençal est aux restaurants ce que le moniteur de ski est au mythe du beau mec : une illusion perdue. Ne surtout pas lui enlever sa combinaison, encore moins ses lunettes de soleil. Sinon, immanquablement, c’est la déception.

Le Patio Provençal en mode bonbon, c’est donc :
– une mignonne terrasse rue des Dames, dans un coin où presque aucune voiture ne passe,
– une déco qui donne l’impression d’être en vacances du côté de Gassin ou d’Aix-en-Provence, dans le patio un verre de rosé à la main,
– des serveurs très accueillants et de bons conseils.

Mais chacun sait que les bonbons, ça donne des caries :
– les assiettes ne sont pas à la hauteur de leur appétissante présentation haute en couleurs. Beaucoup d’épices pour rien ?
– les plats, du tartare de saumon fumé aux ravioles de Royan, baignent dans l’huile d’olive. Je sais bien que c’est bon pour la santé, mais à ce point…

Ravioles de Royan au pistou

– mon dessert n’a pas rattrapé l’affaire avec un crumble qui ressemblait à… un vomito, désolée pour l’image mais c’est comme ça. Pas mauvais, mais peut (beaucoup) mieux faire.

Suis-je trop sévère ? Oui, selon Mr Q. Non, selon ma pomme. D’abord parce que la déco et l’ambiance ne me paraissent pas assez notables pour passer outre la qualité moyenne de l’assiette. Ensuite la rue des Dames fourmillent de restos sympas dans la même gamme de prix (30 euros). Donc concurrence oblige, vous trouverez facilement un resto qui allie cadre/service/assiette en marchant un peu.

Le Patio Provençal
116 rue des Dames, 75017 Paris (situer sur la carte)
01.42.93.73.73

Restaurant sympa dans le 17e : Les Puces de Batignolles (chouette bistrot).

Posté parAude dans les catégories 17e arrondissement,Bistrot,de 15€ à 30 €,de 30€ à 60 €,Traditionnel et il y a (6) incroyables commentaires

Les Délices d’Aphrodite, pour un grec avec toi

Ce soir, on mange grec ! Je vous entends déjà : comment ça, un grec ? Non, non, pas un kébab acheté au coin de la rue, mais de la vraie bonne cuisine grecque. Direction le quartier Mouffetard pour prendre un bain de soleil aux Délices d’Aphrodite, un délice de restaurant grec.

Les Délices d'Aphrodite

Où ? Entre la fourmillante rue Mouffetard et la turbulente fac de Censier-La Sorbonne Nouvelle, dans la mignonne petite rue Candolle.

Quand ? L’été pour profiter de la terrasse calme et ensoleillée, et s’imaginer sur les îles Cyclades (ok, il faut un peu d’imagination…). L’hiver pour profiter de la bien agréable terrasse chauffée, plus sympa que l’intérieur cerné de clichés vus partout.

Délices d'Aphrodite (Paris)

Pourquoi ? Se régaler d’une cuisine raffinée qui vous fera dénigrer la fêta en sachet. Pour éviter toute prise de tête, optez pour l’assiette de dégustation à partager : 4 entrées froides + 6 chaudes. Tarama, houmous, beignets d’épinards ou de fromage, tout est tellement bon qu’on n’en laisse pas une miette.

Assortiment d'entrées (23 euros)

J’attaque ensuite l’étouffé d’agneau, fondant à souhait, alors les crépinettes d’agneau rôties sont aussi taquines que leur nom.

Crépinettes d'agneau rôties (20,50 euros)

Avec qui ? Votre amoureux pour un dîner romantique sans chichi, votre mamie qui sera ravie de s’évader le temps d’un resto ou La Fille Mouton, fidèle commentatrice du blog qui m’a fait découvrir ce resto suivant les conseils d’un autre fidèle commentateur, MixlaMalice… Vive le web 2.0 !

Combien ? Ça dépend de votre appétit. Avec entrée + plat, on s’en est sorti à 30 euros par tête. Gros appétits, comptez 40 euros avec le dessert.

Bonus : Si vous avez un gentil mécène, faites-vous plaisir au Mavrommatis, le grand frère haut de gamme. Et si vous n’avez pas le temps/l’envie d’aller au resto, direction les traiteurs Mavrommatis (il y a une boutique à côté des Délices).

Ouvert tous les jours (même le dimanche) 12h à 14h30 puis de 19h à 23h15.

Les Délices d’Aphrodite
4 rue Candolle, 75005 Paris (situer sur la carte)
01.43.31.40.39‎

Bon resto à Mouffetard : Bonjour Vietnam (vietnamien)

Vous aimerez aussi : Chez Madeleine (excellent libanais à Boulogne)

Posté parAude dans les catégories 5e arrondissement,de 30€ à 60 €,En groupe,Grec et il y a (14) incroyables commentaires