Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

La Madonnina (10e)

Tout bon restaurant italien se doit d’être romantique. La Madonnina n’échappe pas à la règle. Près du canal Saint Martin, cette charmante trattoria est idéale pour un premier rendez-vous.

Pour se mettre en appétit, le buffet d’antipasti

Au départ, nous étions parti pour le Cambodge III, suivant les conseils d’Elte. Ca a l’air sympa mais c’est plein à craquer. J’entre. Et patiente face au jeune homme de l’accueil absorbé par ses notes. Au bout de 5 bonnes minutes, il daigne enfin me saluer. «Il y a 35 minutes d’attente. Donnez-moi votre numéro, je vous rappelle.» «Ok. Mais on a faim, accessoirement.» Je donne quand même mon numéro. Il nous rappellera (1 point). Au bout d’une heure (-1). Match nul. On reviendra.
Entre temps, nous atterrissons dans un restaurant italien voisin. Romantique à souhait, c’est le plan lover idéal.

Pourquoi y venir : la preuve par 10

1) Un petit resto à 2 pas du canal Saint Martin : de ce quartier branché, vous connaissez Chez Prune, comme tout le monde. Mais aussi ses rues adjacentes et ses adresses insolites.
2) Ambiance tamisée avec éclairage à la bougie et déco rococo pleine de charme.
3) Vierge Marie et icônes à toutes les sauces, en drapeau, statues ou peintures : vous passez pour un saint.
4) Musique jazzy réglée juste assez fort pour créer un fond sonore sensuel.
5) Service agréable qui sait vous renseigner tout en restant discret.
6) Brève carte d’antipasti, pâtes et plats du jour : un soulagement pour la donzelle qui choisira rapidement.
7) Pappardelles pour elle, escalope de veau pour lui : c’est bon sans être renversant. Comme ça, on se concentre moins sur l’assiette que sur le rendez-vous.
8 ) Parmesan qui sort directement de la râpe à fromage : la donzelle se pâme devant tant de fraîcheur, lui s’en lèche les babines.
9) Dessert copieux à commander avec 2 cuillères, ou comment créer du lien.
10) Bon tiramisu… jusqu’à ce qu’on sente un froid sous la langue : la couche inférieure est encore congelée. Le détail qui tue.

Pappardelles et escalope de veau : c’est beau et bon

Forcément, il faut un autre dessert. Là, c’est à vous de jouer. L’affaire est dans le sac pour 44 € à 2.

Note du 6 mai 2011 : 3 ans après, j’y suis retournée. Le cuistot a changé, et c’est bien mieux ! Lire la critique.

.

La Madonnina
10 rue Marie et Louise, 75010 Paris (voir carte des restos)
01.42.01.25.26

Restaurant italien romantique : Lei (Invalides)

Resto sympa canal Saint-Martin : Santa Sed (chilien), La Marine (français)

Commentaires(9 Responses)

Commentaire écrit par Anonymous le mardi 2 octobre 2007 a 16:57

Merci pour l’adresse ça change de chez prune dans le même quartier.

Commentaire écrit par Elte le mardi 2 octobre 2007 a 16:59

Ouuuuf, tu as trouvé un autre restaurant à te mettre sous la dent!
Par contre, le tiramisu, comme tu dis, c’est vraiment le coup qui tue. Argh, misère. Tu leur en as fait part?
Encore merci pour ton professionnalisme de gastronaute. Dans tes billets, on a toujours réponse à toutes les questions que l’on se pose sur le restau: c’est reposant :-)

Commentaire écrit par Anonymous le mercredi 3 octobre 2007 a 13:35

C’est quoi chez Prune?

Commentaire écrit par Aude le mercredi 3 octobre 2007 a 13:44

Chez Prune, c’est une institution du canal Saint Martin (36 rue Beaurepaire, à l’angle du quai de Valmy) qu’on repère facilement à sa grande devanture… prune, forcément, et sa terrasse.
Surtout sympa pour prendre un verre (moyen pour y manger). Ambiance sympa, clientèle bobo, mais très bruyant.
Pour se faire une idée, le plus simple, c’est d’y aller !

Commentaire écrit par Mr Q le mercredi 3 octobre 2007 a 14:37

Perso Mr Q n’est pas un grand fan de chez Prune mais cela n’engage que moi.

Commentaire écrit par sophie le samedi 6 octobre 2007 a 20:06

Alors la Madonnina, je connais par coeur. étant voisine de cet endroit. Et je trouve que c’est assez minable. Il y a juste la scamorza grillée qui m’a fait emballée, mais facile, j adore la scamorza. ps : la cantoche cambodge est ininteressante. Faut aller chez maria louisa enfin.

Commentaire écrit par Aude le dimanche 28 octobre 2007 a 2:04

@ sophie : on aurait bien voulu aller à maria louisa, mais c’était fermé ce soir là ! ce n’est que partie remise.

Commentaire écrit par jaromil le samedi 2 février 2008 a 12:22

aucun intérêt?
les serveurs poussent à la consommation.
l’endroit est bruyantissime.
de plus c’est cher : 35 € avec apéritif, pâtes du jour (gnocchis, bonnes mais pas assez copieux) et part riquiqui de tarte ricotta-poires (bonne au demeurant).
les bobos du quartier appécient.

Commentaire écrit par Aude le samedi 2 février 2008 a 16:18

@ jaromil : je pense que le défaut de La Madonnina, c’est l’irrégularité. Tu dis que ton serveur pousse à la conso, le mien était très discret et bienveillant. Ton dessert était riquiqui, mon tiramisu était maousse costaud. Bref, il faut y aller le bon soir… ou ne pas y aller du tout !

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 02 oct 2007 dans les catégories 10e arrondissement, de 15€ à 30 €, Italien