Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Les Tontons, flingueurs de tartares

Carnivores, voilà une adresse qui devrait vous plaire. Les Tontons, au métro Pernety, se sont fait spécialistes du tartare. Ou plutôt des tartares, car il y en a à toutes les sauces. N’attendez pas le meilleur tartare de Paris, mais un bon bistrot sans prise de chou et bien dans son jus où il fait bon aller avec…

Restaurant les Tontons (Paris 14e) - photo Aude Baron

Gargantua pour tester ses capacités orgiesques : viendra-t-il à bout du tartare XXXXXXXL ? Un méga tartare de votre choix, mais en maxi format. Un bonus de 12,50 euros à ajouter au prix du tartare normal – soit le double, pour deux fois plus de viande.

Popeye pour qu’il réalise que le fer ne se trouve pas que dans les épinards. S’il n’ose pas s’aventurer hors des sentiers battus, l’ami peut miser sur le tartare traditionnel ou, modérément risqué, le bon Napolitain agrémenté d’oignon, poivron, parmesan et un filet d’huile d’olive. C’est celui que j’ai choisi. Parfumé mais pas trop, il apporte une pointe d’originalité sans pour autant étouffer le goût de la viande.

Tartare Napolitain chez Les Tontons - photo Aude Baron

Un Ch’ti pour lui ouvrir les yeux sur la cuisine du Sud-Ouest version carnivore, avec le Dechirator (les Tontons aiment bien jouer sur les noms) à base de gésier, foie de volaille et lard. Oui, il faut avoir l’estomac solide pour encaisser ça !

Geneviève de Fontenay pour qu’elle accepte enfin que tous les Ploucs ne sont pas des bofs. Le Plouc des Tontons, au lard et à l’ail, donne probablement une haleine d’enfer mais n’en demeure pas moins sympathique.

William Bernet, le patron du Severo, qui propose l’un des meilleurs tartares de Panam’, pour qu’il constate que, certes, la viande est trop hâchée, certes, elle manque un peu de force, certes, elle est moins bonne que la sienne, mais que pour le prix, ça reste d’un bon rapport qualité-prix.

Un pote, tout simplement, parce que les Tontons sont un bon repère pour un dîner sympa pour papoter autour d’une bonne assiette, sans folie mais honnête, et pas ruineuse. Quant aux desserts, classiques, ils n’ont rien de spécial. Autant s’en passer. C’est bon pour la ligne, et le porte-monnaie.

Addition sucrée chez Les Tontons (Paris 14e)

Bon à savoir : Tartares entre 11 et 19 euros. Menu à 14,50 euros plat + dessert, ou 18,50 euros avec un verre de vin + un café. Le soir, réservation conseillée.

Les Tontons
38 rue Raymond Losserand, 75014 Paris (situer sur la carte)
01.43.21.69.45

Restaurant sympa dans le quartier : Les Frangines (juste à côté), Le Severo (spécialités de viandes rouges)

Bon restaurant de viande : Le Severo (14e), Le Bœuf Couronné (porte de Pantin), Chez Paul (Bastille)

Commentaires(6 Responses)

Commentaire écrit par Chrisos le dimanche 6 juin 2010 a 14:55

hum, le tartare n’est pas beaucoup moins cher qu’au Severo, j’aurais dont tendance à préférer le petit bistrot de Willam Bernet!

Commentaire écrit par Benjamin le samedi 7 août 2010 a 12:35

Il y a un restaurant aussi appelé les Tontons et spécialisé dans les tartares, au 73, rue Brancion. Est-ce le même restaurant qui a déménagé ?

Commentaire écrit par Aude le lundi 9 août 2010 a 19:41

@ Benjamin : aucune idée, c’est peut-etre un petit frère ?

Commentaire écrit par wk le jeudi 14 octobre 2010 a 22:41

Merci Aude, encore et toujours, pour cette adresse tout à fait honnete si par hasard on se trouve dans le quartier. Je me suis aventurée sur un tartare au bleu et franchement sympa.

ps : En fait les commentaires, quand on est entièrement d’accord avec le post, ça sert pas à grand chose (si ce n’est à dire « je suis entièrement d’accord » ?! lol)

Commentaire écrit par mario le dimanche 25 novembre 2012 a 21:57

Les Tontons ? à éviter… la viande hachée nécessite certaines précautions d’usage en matière d’hygiène… or ici, observez bien, tout est crade, en vrac: les vitres, le sol, les tables, les ongles du serveur, les couverts, l’acceuil, les flacons de ketchup estampillés Heinz (tout faux, en réalité c’est un ketchup « lambda » réinjecté dans de vieux flacons, il suffit de constater l’état de l’étiquette et du bouchon…) et j’en passe… le clou ? là non ! Je n’ai pas osé passer la tête dans le passe-plats pour vérifier l’état des cuisines, je ne veux même pas imaginer !
Nota, rue Brancion (15ème) c’est la même boîte, mais je n’ai jamais eu envie d’essayer… Pour un bon tartare, préférez le Sévero (ou le Bis du Severo). Attention, c’est à côté d’un autre endroit à éviter, chez « Félicie », avenue du Maine, le top du top de l’acceuil de merde ! les anciens serveurs de chez Félicie étant gérants – il me semble – des Tontons (mais peut-être me trompe-je ?)

Commentaire écrit par FREDERIC BOIN le mardi 17 juillet 2018 a 13:02

Une étoile car on ne peut pas mettre moins ! A quand la possibilité de mettre des étoiles en négatif ? Ça serait moins 5 pour moi!!!!
Les tontons ? Oui… mais ils ont oubliés  » FLINGUEURS  » pas seulement pour le thème ou la déco de l’établissement, certes un peu défraîchi mais bon, peut importe le contenant… mais surtout pour le manque de respect du client !!!!!
Dimanche 15 juillet 2018, la France gagne la coupe du monde, c’est la liasse populaire, les rues sont noires de monde, ça festoie, ça chante, ça danse dans tous les sens… toutes les conditions sont réunies pour finir sympathiquement cette belle journée… nous décidons donc de le faire dans un  » restaurant  » à proximité de l’hôtel où nous séjournons, après avoir réservé via l’appli La Fourchette pour seulement 22 heures… nous arrivons à 22h10, celui qui semble être le  » patron  » nous accueille un peu surpris comme non informé de cette résa… bref ! Un serveur nous installe en salle et très rapidement nous informe que certains mets ne sont plus disponibles : les salades… soit ! Nous commandons des apéritifs avec les amuses bouches qui vont biens… puis nos plats : tatares -car c’est leurs spécialités- pour les hommes, magrets façon tournedos pour ces dames et steaks hachés pour les enfants… une bouteille de rouge de bonne facture… bref de quoi festoyer en pensant à la victoire de nos bleus….
 » champions du monde !!!!  » de la courtoisie et du bon savoir servir… à peine avions nous avaler les premières bouchées de nos plats, voilà le serveur qui range et nettoie de façons très ostentatoire la salle en déposant violemment les chaises sur les tables, arrêtants le malheureux ventilateur qui essayer de nous rafraîchir, passer le ballet sous notre table !!!! DU JAMAIS VU !!!! Pulvériser du nettoyant à vitre très trop ! près de notre table…
Entre deux mots de mécontentement nous abordons entre nous les déserts que nous allons commander… ces propos sont arrivés jusqu’à ses oreilles et il s’empresse de nous dire qu’il ne sera pas possible de commander de desserts ! La coupe est pleine nous décidons de lui faire part de notre mécontentement et de relever son attitude extrêmement désobligeante… à quoi il répond  » c’est comme ça ! Je fini mon service car je travaille jusqu’à 23h et après je ne suis plus payé !  »
Les magrets déjà très très nerveux et secs sont devenus indigestes et les tartares :  » barbares  » !!! nous quittons la table et nous nous rendons au bar pour nous acquitter de l’addition… le  » patron  » nous demande si tout c’est bien passé ? Du foutage de gueule jusqu’à la dernière seconde ! Nous lui répondons bien sur que NON !  » Ah bon ! Pourquoi ?  » Demande t’il d’un air niais… nous lui expliquons nos désagréments en salle, et la attention y a du lourd : il ouvre un tiroir et nous dépose sur le comptoir un petit récipient avec quelques fraises tagada !!!!!! Avec dans son regard ces mots :  » tiens ! Pour me faire pardonner le voilà ton dessert  » !!! Mon éducation fait que je ne lui ai pas envoyé à la figure mais ça m’a méchamment démangé ! Pour ne pas m’abaisser à son niveau d’incorrection je lui ai juste dit  » que j’aurai préféré un vrai non à notre réservation plutôt qu’un faut oui  » je crois qu’il est encore en train de réfléchir à cette remarque qu’il n’a pas compris… nous sommes partis avec notre bouteille à moitié pleine pour finir la soirée à notre hôtel… en conclusion il est urgent de changer le nom de cet établissement en juste  » LES FLINGUEURS ! « .
Ah ! J’alais oublier qu’en plus de nous avoir facturé un dessert fantôme ! Il a volontairement oublié de valider notre venue sur La Fouchette pour biensur éviter la critique que je formule ici !

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 08 jan 2010 dans les catégories 14e arrondissement, Bistrot, de 15€ à 30 €, Traditionnel, Viande