Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Les Combustibles (12e), rock’n sauce

Avant d’être un restaurant, Les Combustibles sont un club de rock alternatif, niché sous les arcades de l’avenue Daumesnil, près de la gare de Lyon. L’espace a un vrai potentiel, à condition que le cuisinier arrête de faire de la peinture en sauce.

 

Le lieu : singulier. Au sous-sol, la salle de concert. Au premier étage, le restaurant auquel vous accédez par un grand escalier assorti d’une fresque qui vous mate d’un regard effrayé. N’ayez pas peur, le patron du resto est doux comme un agneau, soucieux que votre soirée se déroule au mieux. L’espace est très grand, bienvenue aux groupes. Seulement on s’y sent un peu seuls quand les autres tables sont vides.

L’assiette : graffitée. Plutôt que de proposer le classique steak-frites, le resto se risque à une cuisine sophistiquée, en tous cas sur le papier, car elle l’est beaucoup moins dans l’assiette. Langoustines enroulées de lard et purée d’aubergine, croquant aux deux tapenades aux queues d’écrevisse marinées, piccata de veau aux airelles et gratin aux deux pommes… L’ensemble est banal, faute de bons produits, et gras, avec une présentation d’un goût certain. Voulant certainement bien faire, le cuisinier a peint les assiettes de sauce marron et orange. Kitsch ou ringard, je vous laisse le choix. A moins que je sois passée à côté du mouvement alternatif nouvelle génération.

Le prix : gratiné. 17-19 euros le plat sans grande saveur, c’est un peu dur à digérer. Comptez 30-35 euros le diner. Moralité : plutôt que de se compliquer la vie, ce serait plus simple et plus sûr de proposer une cuisine de bistrot basique et bien foutue.

Bon à savoir : ouvert du mardi au samedi midi et soir.

Les Combustibles
14 rue Abel, 75012 Paris
01.58.51.17.31
Métro Gare de Lyon
Myspace et programmation

 

Afficher Resto-de-Paris.com sur une carte plus grande
 

Restaurant dans le quartier : La Gazzetta (semi-gastro)

Commentaires(2 Responses)

Commentaire écrit par Strategyresto le jeudi 11 août 2011 a 18:13

Je suis bien d’accord avec la conclusion !

Commentaire écrit par Christophe le vendredi 21 octobre 2011 a 13:50

Je suis très étonné par cette critique ! Le chef a du s’assagir au niveau des couleurs..et la carte a changé : millefeuille d’aubergines et de ricotta, foie gras maison, tartare de boeuf relevé, burger qui vaut le détour…les assiettes de charcut et de fromage viennent du marché couvert d’Aligre, les produits sont frais et tout est fait maison…
à noter que le chef fait une super formule le midi, formule qui change tous les jours et pas chère (oreilles de cochon, blanquette de veau, crème brulée…).

J’y suis allé à plusieurs reprises et c’était bien rempli a part le mardi soir…j’y suis passé hier soir, et il y avait un vernissage d’une expo du collectif du 59 rue de rivoli, je voulais juste prendre un verre, j’ai fini par y dîner, je suis passé au concert de la salle du rez-de-chaussée, et j’ai fini la soirée à discuter avec les artistes en buvant de la bière arisanale : la guillotine !

Je pense que ça vaudrait le coup d’y retourner !

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 05 août 2011 dans les catégories 12e arrondissement, Bistrot, de 15€ à 30 €, Traditionnel