Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Le Diable Verre (2e), la preuve par 5

Edit le 24 décembre 2012 : Le Diable Verre a fermé. C’est désormais une pizzeria tenue par l’équipe du Coinstot Vino

Je n’ai pas encore testé tous les restaurants du passage des Panoramas, entre Grands Boulevards et Bourse (où je bosse), mais je commence à en avoir un bon petit… panorama (désolée, c’était irrésistible). Au menu, nous avons donc, selon vos envies et vos humeurs :

Racines : excellente cuisine bistronomique mais pas donné

Juste en face : l’Arbre à Cannelle, la version low cost où l’on mange pour un ticket resto

Coinstot Vino : bien chouette bistrot qui fait partie des chouchous

Juste en face : Diable Verre, notre restaurant du jour, ouvert depuis 3 mois, où aller parce que…

Le patron est adorable. Toujours prêt à se plier en 4 (voire 5) pour que vous soyez dans vos petits souliers, toujours à vous demander si tout se passe bien et si vous êtes heureux, quitte à être parfois encombrant, mais c’est pour la bonne cause.

La carte change tous les jours. Enfin presque. En général, 2/3 entrées, 2 plats et 2 desserts à l’ardoise en fonction des humeurs du chef et surtout du marché. En revanche je vous préviens : après 13h30 il est possible que le patron vous annonce qu’il n’y a plus rien. Tant pis pour vous, tant mieux pour eux. Dans ce cas, rapatriement immédiat sur Coinstot Vino, juste en face.

La cuisine est sophistiquée. Et bien présentée. Et assez copieuse. En entrée, vous aurez toujours droit à un velouté, qu’il soit au céleri, petits pois ou potimarron (c’est surtout pour ça que je viens !). En plat, du turbot cuisse basse température ou du faux filet de salers, quand le chef, opérant derrière le bar, ne vous concocte pas un risotto aux gambas.

L’ambiance est sereine. S’il fallait comparer, Coinstot Vino est un gamin avec de l’énergie à revendre alors que le Diable Verre est l’adulte posé, qui parle doucement, mais qui ne cherche pas non plus la discrétion avec ses murs rouge pétard. J’avoue que je ne suis pas fan de la déco, qui manque singulièrement de charme, mais l’ensemble est clair et toujours nickel.

L’addition se digère bien. Le resto est particulièrement intéressant le midi avec une formule entrée-plat ou plat-dessert à 18,80 euros. La totale = 22,60 euros. Le soir, le chef propose un menu unique à 34 euros.

Bon à savoir : Ouvert du lundi au samedi le midi, le soir ouvert le mercredi, jeudi et vendredi.

 

Le Diable Verre
38 passage des Panoramas, 75002 Paris
01.44.82.93.57
lediableverre.fr
Restaurants passage des Panoramas : L’Arbre à Cannelle (pas cher), Racines (plus cher mais excellent), Coinstot Vino (super bistrot)

Commentaires(4 Responses)

Commentaire écrit par Lilith le lundi 17 octobre 2011 a 23:16

En même temps, rien ne vaut un vrai bon velouté au potimarron (ou autres courges automnales) pour conquérir le client 😉

Commentaire écrit par rototo le mercredi 26 octobre 2011 a 16:41

le lien de l’arbre est cannelle est un doublon du lien racines, c’est pas sympa pour les pauvres :)

Commentaire écrit par Aude le mercredi 26 octobre 2011 a 18:58

@ rototo : n’oublions pas les pauvres… le lien est réparé !

Commentaire écrit par Romain le samedi 18 février 2012 a 13:25

Nous avons passé un excellent moment : la cuisine était excellente, les produits frais et le personnel très accueillant. Le tout pour un prix tout à fait raisonnable.
En bref, vous pouvez y aller les yeux fermés je vous le conseille vivement :)

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 13 oct 2011 dans les catégories 2e arrondissement, Bistrot, de 15€ à 30 €, Traditionnel