Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Le Dali (hôtel Meurice), pour son burger deluxe

Une décoration signée Philippe Starck, une carte mijotée par un chef étoilé, le tout dans l’un des plus beaux palaces de Paris… Sur le papier, le Dali a de quoi faire rêver. Mais le restaurant de l’hôtel Meurice m’a laissé mi-figue mi-raisin.

restaurant dali meurice

Le restaurant Dali de l’hôtel Meurice décoré par Philippe Starck

Design vs. Classique
Le peintre aussi fou que génial avait ses habitudes au Meurice. D’où le nom du restaurant. La décoration a été imaginée par Philippe Starck. Un designer moderne dans un décor classique, le défi était de taille. L’ensemble oscille entre kitsch et luxe. Ni tout à fait Starck, ni tout à fait Meurice. Une déco tiraillée entre l’avant-gardisme de l’un et le passé de l’autre. Au final, l’ensemble manque d’une ligne forte pour marquer les (mon) esprits.

100 % vs. Sans
La carte joue aussi sur les contrastes. A ma gauche, la colonne «sans». A ma droite, «100 %». Ou comment réconcilier ceux qui surveillent leur ligne et les gourmets sans complexe.

Théorie vs. Pratique
La carte se veut sans demi-mesure, mais la théorie peine à s’appliquer. Nous étions 5. Chacun a été déçu par un des plats. Vu les prix, ça ne passe pas.
L’intitulé de mon entrée est à la hauteur du résultat : 100 % plaisir pour ces ravioles de langoustine d’une finesse exquise. En revanche, le sans pâtes, rouget à la plancha et tagliatelle de légumes au wok, manque de cachet.
La bonne surprise vient du sans chef, hamburger et frites maison. Mr Q s’est offert un McDo de luxe ! Un excellent steak lové entre deux tranches de pain croustillantes et légères : 100 % plaisir, assurément.

burger dali

Sans Chef : l’excellent hamburger maison du Meurice (35 €)
Salé vs. Sucré
Sans alcool, le baba, mais pas sans goût. Imbibé d’orange et d’épices comme la cannelle et le clou de girofle, ce baba est plein de subtilités. Mais il a fait débat puisque mon mécène préféré n’a pas été emballé par ce même dessert. Seule la touche finale a fait l’unanimité : les délicieux caramels au beurre salé servis avec le café !

baba au rhum dali hotel meurice
Sans alcool et donc sans rhum, le baba est pourtant délicieux (12 €)

Bon à savoir : Comptez 80 € le dîner hors boisson.

Dali
Hôtel Meurice
228 rue de Rivoli, 75001 Paris (voir Resto-Map)
01.44.58.10.44

Autres restaurants chics : Gaya, Le Bar de l’hôtel Raphaël, La Véranda du Trianon Palace.

Commentaires(14 Responses)

Commentaire écrit par Anonymous le mardi 25 mars 2008 a 14:58

Je crois que la déco est signée starck mais pas Philippe mais sa fille (un prénom à 3 lettres)… ou alors les deux en même temps. Chouette burger de luxe !

Commentaire écrit par Chrisos le mardi 25 mars 2008 a 16:04

30€ le burger?
j’aimais bien le Jardin d’hiver, plus à l’ancienne, moins trendy.
pas sur de tester le Dali après ce que je viens de lire…

Commentaire écrit par Cristian le mardi 25 mars 2008 a 16:38

Si vous commencez a gouter tous les petits burgers, vous me concurencez dites moi 😀

C’est vrai que 35 euros le burger et au vu de la photo whaouuuu

Commentaire écrit par Mr Q le mardi 25 mars 2008 a 18:00

Mr Q. oui il prend cher le burger mais je me suis régalé

Commentaire écrit par Aude le mercredi 26 mars 2008 a 1:30

@ anonyme : la déco est bien signée Philippe Starck. Mais tu as raison, sa fille est aussi impliquée puisqu’elle a réalisé la fresque du plafond (Ara, pour le prénom en 3 lettres !)

@ chrisos : 30 euros, mais tu verrais la viande ! ok, tu paies le décor, le service etc… n’empêche, il était top bon.

@ cristian : héhé, je n’atteindrai jamais ton rythme de burgermania, même avec tous les efforts du monde !

@ mr q : ouaip, tu as fait le bon choix ce soir là

Commentaire écrit par stephane le mercredi 26 mars 2008 a 8:58

J’y etais vendredi dernier pour prendre un verre, et je n’ai pas aimé l’endroit.
Il etait 17h30, direction le bar, le personnel est pressant, pas discret.
Je regarde autour de moi, n’aime pas l’eclairage, l’endroit. Je n’ai pas testé la table mais le Dali ne me donne pas envie. Cette toile tendue est en ce qui me concerne du plus mauvais goût. Peut etre que je ne comprends rien a l’art.

Bon il faut dire que je sortais d’un dej aux Ambassadeurs…

Commentaire écrit par Deli le jeudi 27 mars 2008 a 16:44

J’aime beaucoup le concept ! Par contre une trentaine d’euros pour un burger, ça me semble excessif (surtout au niveau de sa taille et de la quantité de frites), mais visiblement il était au moins bon, c’est l’essentiel, et puis il est immortalisé :)

Commentaire écrit par Aude le mercredi 2 avril 2008 a 23:54

@ stephane : de l’Ambassadeur au Meurice, monsieur a des goûts de luxe 😉
je ne suis pas la seule alors à avoir été refroidie par le lieu… en revanche, j’ai trouvé le bar plutôt joli, moins charmant et moins cosy que le raphael, mais sympa quand même

@ deli : ça fait cher le burger effectivement, même s’il était très bon. Malheureusement, ce n’était pas mon plat, je n’ai fait que goûter. et mon poisson était beaucoup moins plaisant… vu le prix, ça fait mal !

Commentaire écrit par AL le samedi 5 avril 2008 a 12:41

Le Meurice ? j’y etais ……bar superbe. Le Dali ? tres decevant. La deco signé Stark, bof. La cuisine, bof. les desserts bouh. Pour moi SANS plaisir, 100% pas envie de revenir. heureusement j’etais en compagnie de 100% chers à mon coeur.

Commentaire écrit par Philippe le vendredi 4 juillet 2008 a 20:55

J’ai déjeûné au Dali à midi ; les plus : le lieu, le service, les desserts. Les moins : verre de Chablis à 16 euros le verre servi pas frais, tagliatelles aux coquillages avec très peu de coquillages et des pâtes collantes, 198 euros à deux sans grand plaisir si ce n’est qu’on est au Meurice, quoi…malgré un choix très raisonnable de notre part.

Commentaire écrit par Aude le dimanche 6 juillet 2008 a 23:13

@ philippe : Je n’ai pas non plus eu droit au « grand plaisir », comme tu dis… Le Dali, c’est beaucoup de bruit autour de l’hôtel Meurice et du designer Starck pour pas grand chose !

Commentaire écrit par Jessica T le samedi 5 mars 2011 a 15:05

A 35euros le burger et au vu de la photo j’aurai été déçu en le voyant devant moi. On dirait que le pain sort de son paquet en plastique, les frites semblent sortir du congélateur. Pour un restaurant de luxe on peut s’attendre a ce que les pomme de terre soit coupé à la main et donc irrégulière, comme les bonnes frites de ma maman :)

Un burger qui ne semble pas (au vu de la photo) valoir ces 35 euros. Je vous fais le même à la maison.

Cependant le baba sans bon au vu de la description.
Conclusion pas un restaurant que je testerai.

Commentaire écrit par Aude le samedi 5 mars 2011 a 15:36

@ Jessica : ne pas se fier à la photo, le burger était bel et bien délicieux. C’est cher bien sûr, mais vous payez aussi le lieu, le prestige, le service etc.

Commentaire écrit par GroNoNo le jeudi 10 novembre 2011 a 10:51

Un BaBa sans Rhum est une hérésie,c’est un peu comme une côte de boeuf sans gras ou un tartare haché et non coupé au couteau.

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 25 mar 2008 dans les catégories + de 60€, 1er arrondissement, Burger, En groupe, Gastronomique, Traditionnel