Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Le Club des Cinq, génération Club Dorothée

Si vous avez rêvé de Mac Gyver, vibré devant Goldorak et béni Albator, ce chouette resto est fait pour vous. Ludique et régressif, le Club des 5, aux Batignolles, régale avec une généreuse cuisine traditionnelle. Vous l’aurez compris, j’adore.

Le lieu : marrant. La déco pensée par et pour des adulescents rappellera de bons souvenirs à ceux qui ont connu les Raider avant qu’ils ne deviennent Twix ou à ceux qui ont adoré détester le Club Dorothée. Bref, à toi le jeune, qui a entre 25 et 35 ans. La déco a du caractère, toilettes compris. Partout il y a un détail à saisir, entre les affiches, BD et Goldorak qui se balladent par-ci par-là. Au Club des Cinq, c’est comme chez des potes finalement : l’ambiance est chaleureuse, ça parle fort et ça rigole. Du coup, faut-il le préciser ?, évitez ici les dîners romantiques.

La cuisine : gourmande. La carte de bistrot est solide, dans tous les sens du terme. Mon conseil : venez ici quand vous avez faim, et évitez les périodes de préparation au maillot de bain. Même armé de la meilleure volonté du monde et en vous répétant « je ne finirai pas mon plat, je ne finirai pas mon plat »… vous irez forcément jusqu’au bout du plaisir, d’autant que la présentation fait saliver. Le cheeseburger arrive sur sa planche de boucher, entre un beau steak bien cuit et une généreuse portion de frites. La souris d’agneau n’est que tendresse dans son caquelon. J’ai aussi aperçu la côte de bœuf, un sacré morceau flanqué d’une brique de gratin dauphinois. Non seulement c’est délicieux, mais en plus on en a pour son argent !

Les desserts : régressifs. Crème brûlée à la barbapapa, tiramisu au Kinder… Oubliez vos premières rides, vous n’êtes que jeunesse éternelle. Et assumez votre gourmandise car soyons clairs : après le plat, à moins d’avoir couru un marathon, il est très peu probable que vous ayez encore faim. Mais il serait dommage de se priver d’une ultime gâterie, à commander avec plusieurs cuillers.

Le service : punchy. Ou comment être pro et sympa à la fois. Notre serveuse connaissait très bien les plats, de bon conseil et tranchant dans le lard face aux clients indécis.

L’addition : à la hauteur. 35 euros si vous prenez entrée-plat-dessert, ce qui est physiquement intenable. Comptez plutôt 25 euros pour un plat + un dessert à partager. Pour adoucir le tout, l’addition est accompagnée de bonbecs. Formule déjeuner à 13,50 et 16,50 euros. Brunch le samedi et dimanche à 24 euros.

Bon à savoir : Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 puis de 19h30 à 23h, jusqu’à 23h30 le week-end.

A lire aussi : Le billet de La Grosse Micheline, avec qui j’ai testé ce resto.

.

Le Club des Cinq
57 rue des Batignolles, 75017 Paris (situer sur la carte)
Métro Rome
01.53.04.94.73

Resto dans le même quartier : Kloog Café (déco aussi très originale), Les Puces de Batignolles

Commentaires(10 Responses)

Commentaire écrit par Camille le mercredi 18 mai 2011 a 22:43

J’avais été très deçue la fois où j’y étais allée, le service était lent, des erreurs dans les commandes, pas très sympas, mais ça m’avait agacée d’être deçue, parce que j’avais adoré l’ambiance du lieu.
Je vais donc y retourner, tu sembles si emballée, je vais mettre ça sur le compte du « j’y suis allée une semaine après l’ouverture »!

Commentaire écrit par Marie le jeudi 19 mai 2011 a 10:54

C’est les même patrons que « Les fils à mamans » ? car c’est la même déco, les même plats (côte de boeuf avec gratin dauphinois) et les même bonbons lors de l’addition !

Commentaire écrit par Maryse le jeudi 19 mai 2011 a 13:06

Je déconseille fortement cet endroit !
le service y avait été déplorable.
Pour résumer : Steack des burgers ou congelés ou semelles quand le saignant était demandé. il fallait se partager des verres de jus d’orange car il n’y en avait plus. La moitié de la carte ne pouvait être commandée car rupture de stock. Les desserts petit-beurre et nutella étaient immangeables. Mais le pire de tout, c’est qu’aucune excuse ou geste commercial n’ont été faits. bref, le règne du mauvais goût et de la mauvaise fois.

Commentaire écrit par MR Q le jeudi 19 mai 2011 a 13:55

Nous y étions le 17 février de cette année, j’ai adoré, seul point à souligner, c’est assez bruyant et la cuisine copieuse est plutôt une cuisine « d’hiver » car les assiettes sont copieuses

Commentaire écrit par Aude le jeudi 19 mai 2011 a 19:27

@ Camille : je pense que depuis, le service s’est amélioré car lors de mon passage, ça s’est vraiment bien passé. Pourtant il y avait beaucoup de monde donc l’équipe aurait pu se laisser déborder

@ Marie : oui ce sont les mêmes proprios

@ Maryse : parle-t-on vraiment du même resto ? Un accident, je veux bien, mais là vous décrivez carrément le déluge

Commentaire écrit par Chrisos le dimanche 22 mai 2011 a 10:14

ce sont aussi les mêmes que le « Petit Resto dans la Prairie », cour des Petites Ecuries.
à midi, ce n’est pas trop cher, les petites frites maison sont très bien, mais mon burger demandé saignant est arrivé bien cuit, dommage!
il était près de 14h, ils semblaient avoir qq problèmes de service.
mais le soir, en étant pas trop pressé, et entre amis régressifs, why not?
une idée d’adresse pour notre diner à venir?

Commentaire écrit par Vanessa le dimanche 22 mai 2011 a 21:13

J’ai beaucoup aimé l’ambiance du resto (les toilettes sont fantastiques) (entre autres).
Par contre, même si j’ai été comblée par mon cheeseburger, mes amis ont été très très déçus de leur plat : une sorte de poisson pané revisité, accompagné d’une portion très très chiche de légumes… le plat faisait + cantine qu’autre chose, et n’était pas du tout « rassasiant ». A 15€ le plat, ça fait mal… par contre les desserts étaient tous très bien.
Le service était assez lent, peut-être parce que c’était vendredi soir et qu’il y avait foule.

Commentaire écrit par Lilith le dimanche 22 mai 2011 a 22:43

Voilà un spot dans lequel je dois me rendre, même si je surveille ma ligne (j’apporterai des morfalus avec moi) =p

Commentaire écrit par Erin le mercredi 22 février 2012 a 13:38

On y est allé deux fois, la première fois on a été plutôt content, la 2ème fois on s’est juré de ne plus y retourner! OU en tout cas pas pour le brunch.

25€ pour: un petit jus d’orange, un bol de nesquik, peu de choix de plat et de dessert. La première fois mon assiette au saumon était très banale, la 2ème fois les oeufs étaient froid, la salade sans assaisonnement… Le pain perdu « revisité » en dessert était décevant: de la brioche trempée dans du sirop d’érable et poêlée, avec de la chantilly industrielle.

Bref, que font tout ces gens à faire la file devant?

Commentaire écrit par Chamy le jeudi 20 septembre 2012 a 14:38

J’y suis allée deux fois, une fois pour le brunch et une autre fois pour diner – effroyable et le brunch quasi immangeable !
Bref, je n’ai sûrement pas eu de chance ..
Je vous conseille vivement l’endroit juste à côté.

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 18 mai 2011 dans les catégories 17e arrondissement, Bistrot, Burger, de 15€ à 30 €, J'adore, Traditionnel