Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

La Pâtisserie des Rêves : exceptionnelle

La Pâtisserie des Rêves n’est pas une pâtisserie : c’est une bijouterie. Le maestro Philippe Conticini élève les tartes, mille-feuille et autre baba au rhum au rang d’oeuvres d’art. Alors oui, c’est cher, mais qu’est-ce que c’est bon !

patisserie des reves conticini paris

Fruitier aux fruits rouges de la Pâtisserie des Rêves (photo resto-de-paris)

La Pâtisserie des Rêves, c’est avant tout un concept. Et un marketing hyper bien travaillé. Des couleurs roses bonbon qui ramènent en enfance, une mise en scène des pâtisseries présentées sous cloche qui les rendent uniques… Et des prix, eux, plus que salés. Je vous avoue que j’ai longtemps été réticente à cette singulière Pâtisserie. Parce que trop concept, trop marketée justement. Et trop chère. J’étais victime du marketing, mais pas dans le sens espéré par la marque.

patisserie des reves - conticini

Et puis j’ai goûté. Et j’ai compris.

O-M-G.

Tu connais l’effet waouh ? Eh bien tu en as là la plus belle démonstration. La première bouchée t’envoie direct au 7e ciel. La 2e te renvoie dans la stratosphère. Puis tu t’installes dans un doux nuage de plaisir. Tu planes. Tu kiffes. Et plus rien n’existe autour de toi.

J’ai partagé avec ma partenaire préférée de goûter le Fruitier aux fruits rouges. Soit un délicat biscuit surmonté d’une toute dodue mousse de chocolat blanc incroyablement fine. Avec en son coeur des framboises écrasées. Aussi beau que bon, et léger. Oubliez les crèmes à gogo et pâtes au beurre de nos grand-mère. Rendre extraordinaire des mets a priori simples, voilà le coup de maître de Philippe Conticini qui, plus que « revisiter », réinvente la pâtisserie.

Alors oui, c’est cher. 9,90 euros la pâtisserie sur place (j’étais au salon de thé du BHV-Marais). Mais c’est tellement bon que ça passe tout seul. Avec le service et le decorum, on se dit que c’est finalement mérité. Et à nuancer : hier, j’étais dans un bar-resto du 7e où j’ai payé une tarte framboises quelconque… 10 euros.

patisserie des reves - bhv paris

patisserie des reves - prix

Si vous n’avez pas prévu de voyage à Bali prochainement, vous savez où aller pour un voyage au pays du Kiff.

Bon à savoir : Pâtisseries ouvertes le dimanche (sauf celles du BHV, ouverte le lundi). Paris Brest, Saint Honoré, Tarte citron et autres pâtisseries à 8-10 euros. Excellents jus de fruits pressés à 6,90 euros

La Pâtisserie des Rêves
lapatisseriedesreves.com

Paris 4e – BHV – Le Marais, 53 rue de Rivoli => salon de thé du lundi au samedi de 9h30 à 20h
Paris 7e – 93 rue du Bac
Paris 15e – Centre commercial Beaugrenelle, 12 rue de Linois
Paris 16e – 111 rue de Longchamp
Paris 17e – 19 rue Poncelet => salon de thé le vendredi, samedi, dimanche de 12h à 19h

 

Commentaires(2 Responses)

Commentaire écrit par Coline de Périples gourmands le lundi 6 avril 2015 a 23:46

Je ne peux que confirmer… l’effet Waou est bien là !
Pour moi, c’est nettement au-dessus des Ladurée et même Pierre Hermé…
Moi qui n’aime pas la crème, je suis tombée amoureuse du Paris-Brest…

Commentaire écrit par Cécile2qd9 le mercredi 19 octobre 2016 a 22:57

Hum… Pour moi la pâtisserie des rêves est une immmmmense déception mais déception prévue d’emblée.
1/ Je suis 100 % d’accord avec l’aspect marketing repoussoir et le fait que ce lieu est plus un concept qu’une pâtisserie et c’est là tout le problème : aucune gourmandise quand on entre.
2/ Contrairement à toi le lieu (celle de Beaugrenelle) ne m’a pas du tout évoqué une bijouterie mais une pharmacie avec des pauvres gâteaux solo sous cloche.
3/ quand on choisit les gâteaux arrivent directement à la caisse par une sorte de sas (là encore très déceptif, effet industriel et totalement anti-gourmand)
4/ le rapport qualité/prix ou plutôt goût/prix absolument prohibitif. Pour moi le problème n’est pas que les gâteaux soient chers mais que pour ce prix là l’effet waouhhh en bouche ne soit absolument pas là. J’avais commandé un Paris-Brest supposé être le meilleur du monde (quelle blague…), une sorte de gâteau tartelette à base d’amandes et de myrtilles (bon certes mais c’est le minimum) et un sachet de gâteaux secs (d’une banalité !). Je n’ai rien goûté qui soit meilleur que ce qu’on peut trouver dans une honnête boulangerie de quartier.
4/ packaging cheap à la limite du ridicule
5/ ma conclusion est que ce type d’établissement boursouflé de prétention mal placée n’est pas pour moi.

Ecrire un truc magnifique ou plus simplement donner un avis

Nom
Email
Site web
Alors moi, je veux dire :
 
 
Posté par Aude le 03 avr 2015 dans les catégories 15e arrondissement, 16e arrondissement, 17e arrondissement, 4e arrondissement, Avec enfants, Brunch, de 0€ à 15€, En groupe, Goûter, Insolite & original, J'adore, Ouvert le dimanche, Pâtisserie, salon de thé