Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Restaurants Banlieue

Quai Ouest, pour sa grande terrasse sur la Seine

Avec la chaleur, rien de tel qu’une grande terrasse avec vue sur Paris. De préférence pas hors de prix et sans chichis. And the winner is… Quai Ouest, un restaurant sur les quais de Seine à Saint Cloud. Si l’assiette n’est pas mirobolante, je vois quand même 4 bonnes occasions d’y faire un tour.

Quai Ouest à Saint Cloud

Un dîner en plein été. J’ai testé toutes les formules et c’est de loin la plus agréable. L’été, Quai Ouest remballe sa toiture pour une terrasse aussi grande que relaxante. Aucun bruit de tut tut-vroum vroum. Au pire, vous serez importuné par une péniche qui passe – ou votre voisin qui parle trop fort. La cuisine néo-bistrot ne laisse guère de souvenir, surtout pour 40 euros, mais le cadre compense largement. Réservez votre table au bord de la terrasse pour dîner face à la Seine.

Un dimanche en famille. Si vous n’allez pas à la messe, si vous échappez au rôti de belle maman, si vous n’êtes pas tombé sous le coup de la loi du travail dominical, alors profitez de votre journée pour bruncher avec les marmots au resto. Le dimanche, c’est la fête des touts-petits avec animations et coloriages. Du peu que j’en ai vu, ça a l’air très sympa et les petiots sont ravis.

Quai Ouest

Un déjeuner business. Si le soir, on croise essentiellement des familles, le midi, vous croiserez surtout des costards-cravates. Quai Ouest est la cantine des hommes d’affaires, dans le même genre que l’Ile, sur l’île Saint Germain. A 15-18 euros la formule, voilà qui reste raisonnable en temps de crise.

Un matou mignon. C’est la guest-star du resto. No comment… (mais lui reste le plus mignon)

le chat de Quai Ouest

Un dîner en hiver. Non, non, je vous ai dit qu’il y avait 4 raisons d’y aller, pas plus. L’hiver, cet immense restaurant, très haut de plafond, est vraiment trop bruyant. Alors profitez-en vite, ou passez votre tour.

Quai Ouest
1200 quai Marcel Dassault, 92210 Saint-Cloud (situer sur la carte)
01.46.02.35.54

Grande terrasse à Paris : Jardins Plein Ciel (hôtel Raphaël), Tokyo Eat (palais de Tokyo), Café de l’homme (dans le musée de l’Homme), les cafés place du Trocadéro, le Café Marly (Louvre)

Restaurant à Saint-Cloud : Le Garde-Manger (très bon et sympa)

Restaurant à chat : Le Sélect (Montparnasse, avec Mickey en guest star)

Posté parAude dans les catégories Avec enfants,Banlieue,Bistrot,de 30€ à 60 €,En groupe,Insolite & original,Romantique,Terrasse & Jardins,Traditionnel,Vue exceptionnelle et il y a (5) incroyables commentaires

La Véranda, pour une balade à Versailles

La Véranda du Trianon Palace, à Versailles, j’y suis allée l’année dernière. Gros coup de cœur. Face aux avis contrastés de la blogosphère gastromiam, j’ai voulu y retourner pour vérifier que la première fois n’est pas forcément la meilleure… Résultat : toujours du bon, mais aussi (aïe !) du moins bon.

La Véranda à Versailles

J’aime toujours…

> La vue sur les moutons du parc du château de Versailles. La grande terrasse en pleine verdure est exceptionnelle.

> La cuisine soignée et raffinée. J’ai trouvé la carte moins inventive que la dernière fois, mais les préparations sont toujours soignées avec de bons produits. Mon plat, un trio de poisson ne me laisse pas de grand souvenir…

Panaché de poissons

En revanche l’entrée, un enivrant risotto de homard était parfaite.

Risotto au homard

Le dessert, un riz au lait léger comme un nuage assorti d’un sorbet à la fraise, me fait encore sourire de gourmandise en y repensant. La preuve que les fins plaisirs ne sont pas forcément les plus sophistiqués.

Riz au lait, sorbet fraise

J’aime moins…

> Le mobilier pourpre et noir pseudo hôtel Costes, élégant certes, mais un peu froid dans ce cadre royal. Cela dit, le restaurant vient de déménager et la déco n’était pas complètement achevée quand j’y suis allée.

> Le service, à qui il manque une âme. Les filles respirent l’école d’hôtellerie, entre sourires formels et gestes encadrés Dans les faits, le parcours est sans faute. Mais il leur manque un peu de chaleur humaine. Où sont passés les serveurs si simples et naturels que j’avais vus l’année dernière ?

Alors, faut-il y aller ? Oui, surtout s’il fait beau, car sous la grisaille la vue perd de son intérêt. De préférence l’été pour profiter de la grande terrasse. Quitte à faire le déplacement jusqu’à Versailles, autant s’offrir le packaging : visiter le château avec un touriste, faire le tour du Grand Canal en famille ou explorer les recoins du hameau de la Reine avec son amoureux.

Bon à savoir : Formule entrée-plat-dessert = 44 euros. Entrée/plat ou plat/dessert = 38 euros.

La Véranda
Trianon Palace
1 boulevard de la Reine, 78000 Versailles
01.30.84.50.00

voir carte des restos

Bons restaurants à Versailles : La Marée de Versailles (poisson), L’Harmonium (traditionnel)

Restaurant avec belle terrasse : Tokyo Eat (restaurant du musée d’Arts modernes), Jardins Plein Ciel (terrasse de l’hôtel Raphaël)

La Véranda (Versailles) sur la blogosphère : François Simon, Table à Découvert, Julot les Pinceaux ont aimé ; Chrisoscope, Oanèse, Le Fooding déçus.

Posté parAude dans les catégories Banlieue,Bistrot,de 30€ à 60 €,En groupe,Gastronomique,Ouvert le dimanche,Romantique,Terrasse & Jardins,Traditionnel,Vue exceptionnelle et il y a (7) incroyables commentaires

Matsuri, les sushi au tapis

Un restaurant japonais, des sushi sur tapis roulant… Tokyo me voilà ! Sauf que Matsuri est à Paris. C’est là toute la différence. Fatale.

matsuri, sushi sur tapis roulant

Anti-chaîne. J’avoue, je n’aime pas les restaurants de chaînes, enfermés dans leur carcan industriel. Mais la fan de cuisine nippone que je suis se devait de tester les sushi sur tapis roulant à Paris. Je passe devant le restaurant Matsuri de Neuilly, près de la Porte Maillot. Ça me fait mal au principe d’y entrer, mais on n’est jamais à l’abri d’une heureuse surprise…

Et là, c’est le drame. Ils tournicotent, encore et encore. Mayday, Mayday !, crient les petits sushi. Personne ne les entend. Le tourniquet ne s’arrête plus. Et je n’ose même pas les prendre tellement le poisson est asséché. Je me contenterai des makis, vraiment pas bons, il faut dire les choses comme elles sont.

Et là, c’est un scandale. 25 euros par tête pour mal manger, c’est juste anormal. Vous payez au nombre d’assiettes, qui coûtent 3 à 6 euros l’une. Cerise sur le gâteau : 5 euros la bière en canette. L’indigestion est proche.

Matsuri
La liste des restaurants Matsuri à Paris et ailleurs est ici. Si vous y tenez vraiment, Matsuri fait aussi livraison à domicile.

Où manger de vrais bons sushis : Toritcho (Montparnasse), Sanki (Boulogne), Tagawa (Beaugrenelle)

Posté parAude dans les catégories 16e arrondissement,1er arrondissement,7e arrondissement,Asiatique,Banlieue,J'aime pas,Japonais et il y a (10) incroyables commentaires

Chez Madeleine, la preuve que le libanais light, ça existe

Parisiens, je vous emmène au-delà du périph’. Pas très loin, je vous rassure. Un coup de métro voire de Vélib’ et vous voilà Chez Madeleine, à Boulogne. Signe particulier : c’est le meilleur restaurant libanais que j’ai goûté jusqu’alors. Il faut y aller parce que…

chez madeleine, restaurant libanais à Boulogne

Madeleine vous accueille comme chez elle. Madeleine, c’est la boss. Un petit bout de femme au caractère bien trempé qui nous accueille d’un sourire franc et volontaire, comme si on était des habitués. Le restaurant est donc tenu par une femme, et ça se voit à travers la déco coquette et contemporaine. Tous les ingrédients sont réunis pour qu’on s’y sente bien avec Mr Q, Oanèse et Chrisos, qui a déniché ce resto.

Madeleine est aux fourneaux. Pas de conserves ni de conservateurs à gogo. Tout est fait maison, jusqu’au jus de citron pressé à la main. Résultat : le homos lahmé est délicieux d’onctuosité….

chez madeleine, homos lahmé (8 euros)

… les petites saucisses citronnées toutes rondouillardes, les falafel raffinés (ce qui est quand même rare), le chankliche exquis. Une photo gourmande vaut plus que des mots.

chez madeleine, plein de bonnes choses !

Madeleine fait attention à sa ligne. Et à celle de ses clients, par extension. D’habitude, après un libanais, je me sens plus Maïté que Carla. Mais ici, même pas peur de faire sauter le bouton de mon pantalon. Avec un peu de chance, il y a même des Oméga 3 ! Du coup, Madeleine n’offre pas de dessert, comme c’est la tradition dans la plupart des restaurants libanais. Dommage, me suis-je dit de prime abord. Mais finalement, tant mieux. Au moins, si vous en prenez, c’est parce que vous en avez vraiment envie. Et vous en avez envie (en tous cas, moi oui !) de goûter ces pâtisseries libanaises qui, pour une fois, ne suintent pas de graisse, ce qui permet de vraiment sentir leur goût.

chez madeleine, patisseries libanaises

Quant au flan libanais, c’est une pépite. Léger, onctueux, parfumé. J’en veux encore.

chez madeleine, flan libanais (6 euros)

Bon à savoir : Mezzé à partager 20 euros par personne. Le soir, menu à 20-30 euros ou 25 euros à la carte. Menu midi à 15 euros.

Chez Madeleine
39 rue de Paris, 92100 Boulogne Billancourt (situer sur la carte)
01.46.89.46.57

Bon restaurant libanais à Paris : Kanoon (Pasteur), Al Karam (Convention, très copieux)
Bon restaurant à Boulogne : Sanki (excellent japonais)

Posté parAude dans les catégories Banlieue,de 15€ à 30 €,Libanais,Oriental et il y a (8) incroyables commentaires

Croisette Café, le rendez-vous business entre TF1 et Canal +

Je vais être honnête: il n’y a que 2 raisons pour lesquelles le Croisette Café peut vous intéresser. Soit vous avez rendez-vous au quartier du Point du Jour, le temple business de Boulogne, soit vous habitez dans le coin. Si vous êtes dans ce cas, suivez le guide, au restaurant de l’hôtel Mercure qui fait de réels efforts pour marquer des points.

Croisette Café

C’est où ?
A 200 mètres de la frontière parisienne, dans le quartier d’affaires du Point du Jour, à Boulogne-Billancourt. Aussi connu pour être le fief de Martin Bouygues, avec la tour TF1 en fer de lance, et Canal + en embuscade.

Avec qui ?
> Votre boss qui vous annonce une augmentation. Ça vaut bien une petite sortie hors du resto d’entreprise.
> Un client avec qui vous souhaitez discuter au calme, sans être collé à vos voisins.
> Votre mère qui vient déjeuner chez vous mais pas de bol, votre frigo est vide. Comme vous habitez à côté, le Croisette Café tombe à pic.

Croisette Café

Pour quoi ?
> Se distraire en s’amusant à reconnaître les stars de l’immense fresque. Si vous ne savez pas comment commencer la conversation, ça détend tout de suite l’atmosphère.
> Les serveuses discrètes et agréables connaissent bien la carte. Leur cantine, c’est le resto. Du coup, elles ont tout goûté et sont de bons conseils.
> Goûtez les vins de stars du cinéma comme Gérard Depardieu, Carole Bouquet ou Jean-Louis Trintignant.
> La cuisine « bien être ». Il suffit de suivre ce symbole pour soigner son tour de taille. Le suprême de poulet bio, s’il n’a pas beaucoup de goût, est parfumé par de bons champignons forestiers. La cuisine est light mais les petits pains chauds aux olives ou complets sont trop bons. Et ça, ce n’est pas très bon pour la taille de guêpe !

Croisette Café, le suprême de poulet bio

> Les desserts originaux comme la crème brûlée aux fraises Tagada, étonnamment légère pour une crème en son genre.

Croisette Café, la crème brûlée

Pour combien ?
20-30 € un plat + un dessert. Le prix comprend quelques euros de majoration pour le quartier. En même temps, n’oubliez pas que ce n’est pas vous qui payez, mais votre boîte ou votre mère 😉

Le Croisette Café – Hôtel Mercure
37 place René Clair, 92100 Boulogne-Billancourt
01.49.10.49.50

situer sur la carte

Un resto business pas très loin : L’Ile (sur l’Ile-Saint-Germain)

Bon restaurant à Boulogne : Sanki (excellents sushis)

Posté parAude dans les catégories Banlieue,Bistrot,de 30€ à 60 €,Traditionnel et il y a déjà (1)Commentaire

Le boeuf Hereford, la viande 4 étoiles

“Bonjour Aude, ça vous dit de goûter le boeuf Hereford ? Ce sera à l’occasion d’un déjeuner dans un château, près de Lyon.” Lyon ? Mais je ne fais que des restos à Paris… Après tout, avec le TGV, c’est un peu la grande banlieue de Paris. Alors banco.

Dans les cuisines de Matthieu Fontaine, au château de Bagnols

Boeuf 4 étoiles. Cap sur le château de Bagnols, un magnifique château du 13e siècle rénové en hôtel de luxe. C’est dans ce cadre somptueux que nous allons goûter le fameux boeuf de Hereford, une pièce rare qu’on ne trouve que dans quelques restaurants. Il s’agit d’un boeuf irlandais qui a une vie de pacha, nourri exclusivement à l’herbe et en pâturage toute l’année, avec des conditions d’abattage très strictes. Résultat : zéro stress et une viande de qualité constante.

Boeuf dans l’assiette. Après la théorie, place à la pratique. Et une petite déception. Le déjeuner concocté par Matthieu Fontaine se révèle très gras. Le chef étoilé du château de Bagnols a la main lourde sur le beurre, de l’entrée au dessert. Et puis, pourquoi présenter la viande en sauce ? Ce boeuf est effectivement excellent, à la fois ferme et tendre, mais pas présenté à sa juste valeur, un peu comme un rôti. Pour découvrir une telle viande, j’aurais préféré plus de simplicité dans la préparation.

Boeuf parisien. A défaut de découvertes gastronomiques, j’ai pu revoir Chrisos, Oanèse et Mr Lung avec qui on a bien ri, et faire de belles rencontres, comme Jacques Cagna, chef du restaurant éponyme et de la Rôtisserie d’en Face à Paris, et surtout de Gilles Ajuelos, chef de la Bastide Odéon et de la Marlotte, également à Paris.

Voilà qui tombe à pic pour prendre ma revanche sur le boeuf Hereford qui m’a convaincue mais que j’aimerais goûter autrement préparé. J’ai déjà réservé ma table à la Bastide Odéon. Résultat des courses très bientôt…

Posté parAude dans les catégories + de 60€,Banlieue,Gastronomique et il y a (12) incroyables commentaires

Coffee Parisien, le burger obamaniaque

A la recherche d’un bon burger à Paris, épisode 2. Après le PDG, j’espérais trouver mon bonheur au Coffee Parisien, dans le 16e. Ce dinner américain est très sympa, à condition de ne toucher ni aux frites ni aux serveuses, aussi aimables que Sarah Palin est brillante.

Barack Obama, nouvelle mascotte du Coffee Parisien

Je vote pour :
>
Le cadre rétro. On se croirait dans un dinner US des années 60. Ici, la star, c’est JFK. Il y a des portraits de lui partout. Mais l’obamania est passée par-là. Trois jours après son élection, le 44e président trustait déjà les sets de table. Le Coffee Parisien n’a pas perdu de temps !

> Le burger. Du cheddar fondu +un steak honnête + du pain doré = un bacon cheeseburger copieux qui tient la route pour 14,50 €. En revanche, impossible de le manger avec les doigts. On s’en met partout ! Le real American way of life, ce sera pour plus tard.

Des burgers entre 12,50 et 14,50 €

Je vote contre :
> Les frites. Mal cuites, elles sont mollassonnes. En plus, elles n’ont pas de goût. La faute aux pommes de terre, probablement de piètre qualité.

> Les serveuses. Elles ont de jolis cheveux blonds mais n’ont rien de plus à vous offrir. Pas même un sourire. Capter leur attention relève de l’exploit. Du coup, Mr Q a tiré un trait sur son cheese cake, sinon on y aurait passé la nuit.

Kennedy, star du Coffee Parisien rue Gustave Courbet

Résultats des votes : Si vous avez une irrémédiable envie de burger, le Coffee Parisien fera l’affaire (meilleur et moins cher que le PDG). Sinon, il y a mieux ailleurs.

Coffee Parisien
7 rue Gustave Courbet, 75016 Paris
01.45.53.17.17

situer sur la carte

2 autres adresses :
4 rue Princesse, 75006 Paris. 01.43.54.18.18
46 rue Sablonville, 92200 Neuilly-sur-Seine. 01.46.37.13.13

Un burger à Paris : Le PDG

Posté parAude dans les catégories 16e arrondissement,6e arrondissement,Banlieue,Burger,de 15€ à 30 € et il y a (15) incroyables commentaires