Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Restaurants 15e arrondissement

La Cave de l’Os a Moelle (15e), un super buffet à volonté

La Cave de l’Os à Moelle, c’est le paradis des affamés et des bons vivants. Ce restaurant atypique du 15e propose un buffet à volonté pour 22,50 €. Au menu: cuisine du terroir et produits rustiques. A vos crocs… Prêts ? Partez !

La Cave de l’Os à Moelle, le restaurant rustique du 15e

Comme à la campagne : J’ai connu des fermiers comme on n’en fait plus. Lui avec son béret, elle avec ses sabots. Je me souviens de leur énorme table en bois, du poêlon en fonte, des murs en briques. J’ai tout de suite pensé à ça en entrant dans la Cave de l’Os à Moelle. A la ferme de monsieur et madame Gauthier. La Cave de l’Os, c’est un îlot de campagne à Paris où m’emmènent Chrisos et Oanèse.
.
Comme chez grand-mère : Ça commence par les assiettes. Ça m’a bien fait rire, d’ailleurs. Ces assiettes fleuries, vieillottes… Mes grand-mères ont les mêmes ! Et puis, toutes les grand-mères ont peur du manque. «Allez, mange, ressers-toi.» Ne t’inquiète pas, Mamie. J’ai bien mangé, sans complexe, des bons plats rustiques et authentiques. Comme au Petit Bar, en meilleur.

Le buffet de desserts de la Cave de l’Os à Moelle

Comme chez soi : Les entrées sont sur la table, carottes râpées, œufs durs et autres terrines de boudin noir. Après, il faut se lever pour couper l’excellent pain de campagne et se servir. Une bonne soupe et le plat du jour, poisson/semoule, patientent sur le poêlon. Le buffet propose une armada de desserts. Je fais l’impasse sur les fromages pour faire honneur aux cakes, gateaux de riz, crème caramel renversée ou pain perdu. Comme me chantait Mamie, j’ai la peau du ventre bien tendue, merci petit Jésus 😉
Sur le beau poêlon, la soupe n’attend que vous

Bon à savoir : Si vous êtes un groupe de 6 ou 8, vous aurez votre propre table, sinon, le couvert se partage à la bonne franquette. Buffet à volonté à 22,50 euros le midi, 25 euros le soir et le week-end. Réservation indispensable. Ouvert de 12h à 15h puis de 19h30 à 22h30. Fermé le lundi.
(Prix et horaires mis à jour le 2/2/2011)
.

La Cave de l’Os à Moelle
181 rue de Lourmel, 75015 Paris (voir carte des restos)
01.45.57.28.28

Bons restaurants voisins : La Chèvre et le Chou (bistrot français), So Rice (restaurant iranien).

Posté parAude dans les catégories 15e arrondissement,Bistrot,de 15€ à 30 €,Traditionnel et il y a (14) incroyables commentaires

Kanoon

MAJ : le restaurant a fermé ses portes

Manger libanais dans le 15e, c’est facile. Il y en a à chaque coin de rue. Encore faut-il que ce soit bon. Vient la question majeure : quel est le meilleur restaurant libanais ? La réponse se trouve peut-être à Kanoon.

Bienvenu à Kanoon, un très bon restaurant libanais à Paris

Les premières minutes, le cadre paraît froid. Sobre, contemporain. Je me mets vite à l’aise grâce à l’accueil chaleureux du jeune maître des lieux. Ou plutôt des maîtres puisque l’affaire est familiale. Fiston aux commandes, papa derrière le bar.

A la carte, une ribambelle de mézzés et des grillades, kafta, tartares. On va faire simple et complet avec l’assortiment de mézzés pour 2 personnes à 40 €.

Première livraison de mézzés froids. Et première intervention du patron : «Le goût de brûlé, ce n’est pas parce que le chef a foiré la cuisson mais parce que tout est frais et cuit au barbecue». Il veut parler du hommos lahmé avec de l’agneau hâché. Huuummm… Quelle finesse ! Hommos lahmé ou hommos tout court, ces purées de pois chiches sont particulièrement bonnes. Légères et raffinées, à l’image des autres mézzés (tabboulé libanais, salade de fêta).

Chenklich (salades de feta) en guise d’introduction à la dégustation

Deuxième livraison de mézzés chauds. Et deuxième intervention du patron : «Vous allez me faire plaisir et mettre vos couverts sur le côté de l’assiette pour manger avec les doigts». Bien chef, on s’exécute. Et on déguste. Les chaussons farcis aux épinards, au fromage ou à la viande sont parfaitement réalisés, pâte fine, cuits à point, c’est délicieux. Une aile de poulet grillé par-ci, un falafel par-là et me voilà repue de plaisir.

Vous prendrez bien un dessert ? Euh… comment vous dire… Un thé fera l’affaire. Attention !, dit le patron. «On ne boit pas de thé au Liban. Je vous recommande plutôt un café blanc. A base de fleur d’oranger, ça aide à dormir.» Une infusion couleur locale somme toute qui n’est pas mal du tout.

En bonus, le flan libanais à la fleur d’oranger (léger malgré l’aspect)

Accueil chaleureux, cuisine fine et bon rapport qualité/prix : que demander de plus ?

.
Merci Mamie pour le sponsoring !

Kanoon
46 rue Falguière, 75015 Paris (situer sur la carte)
01.43.35.17.12

Bon restaurant libanais : Chez Madeleine (Boulogne, excellent), Al Karam (Convention, copieux)

Posté parAude dans les catégories 15e arrondissement,de 15€ à 30 €,Libanais,Oriental et il y a (12) incroyables commentaires

Mouette à Bord (15e), la vraie crêpe… rectangulaire

Quelle est la forme d’une galette ? Rond ? En triangle ? Eh non, c’est rectangulaire. En tout cas, telle est la règle à Mouette à Bord, une bonne crêperie du 15e où les galettes sont préparées sur une drôle de machine.

Simple et efficace, voici la Mouette à Bord, une crêperie où il fait bon aller pour :

Ses bonnes crêpes préparées sur une plaque longue inventée par un Breton il y a 30 ans. Penchez-vous par-dessus le bar pour observer le crêpier, c’est assez inédit. Et pour vous mettre l’eau à la bouche, il y a la vidéo ci-dessous.

La pâte à crêpe qui, au sarrasin ou au froment, a particulièrement bon goût. Seul reproche : elle est un peu épaisse. Mais comme elle est bonne, on pardonne.

Des compositions originales à base de chèvre, camembert ou parmentière d’aubergine. Ca change de la traditionnelle jambon-œuf-fromage – qui existe aussi, je rassure les puristes !

Des noms de crêpes rigolos comme l’Ile de Bréhat ou l’Ile d’Ouessant pour les galettes. Les crêpes sucrées s’appellent Caravelle ou Goelette, sans oublier la délicieuse Brocéliande garnie d’un excellent caramel au beurre demi-sel fait maison.

Après les poissons carrés, voici les galettes carrées made in Breizh


Les bières bretonnes
Duchesse Anne, Lancelot et Blanche Hermine.

Enfin, l’accueil très agréable, la déco simple et mignonne à la mode marine, et la gentillesse du crêpier.

Fermé le dimanche et le lundi.

Mouette à Bord
102 rue du Théâtre, 75015 Paris (voir carte des restos)
01.45.77.33.88

Bonnes crêperies à Paris : Ty Breiz (Montparnasse), Le Petit Morbihan (Montparnasse).

Posté parAude dans les catégories 15e arrondissement,Crêperie,Crêpes,de 0€ à 15€,Traditionnel et il y a (2) incroyables commentaires

Le Linois

Le métro Charles Michels est une ruche de restos. Pour attirer le client, il faut donc une façade sympa. Pour le fidéliser, bannir l’à-peu-près. C’est ce qu’il manque au Linois pour devenir un bon bistrot de quartier.

Attirer, le Linois sait faire. Derrière la baie vitrée, le cadre a l’air convivial avec ces murs boisés, de vieilles photos de Paris et les ardoises où sont inscrites les suggestions du jour. A la carte, des plats classiques à 11-15 € et un menu midi à 13,50 € entrée/plat ou plat/dessert. L’accueil est souriant, le service rapide. En surface, le Linois a du bon. Mais…

Fait les choses à moitié

Si mon tartare mi-cuit est saisi à point et la viande fraîche bien assaisonnée, la salade et sa sauce n’ont pas de goût. L’essentiel est dans la viande, me direz-vous. Certes, mais ça laisse un goût d’inachevé.

Si j’ai échangé une salade au lieu des frites en accompagnement, je n’ai pas pu avoir de café à la place du dessert. J’admets, je suis casse-pied. Mais un peu de souplesse dans le menu serait bienvenue. Je me rabats sur une tarte aux pêches à la pâte trop épaisse.

Steak tartare : 1 – salade : 0

Un bistrot parmi tant d’autres. En sortant, on se dit qu’on ira voir s’il n’y a pas mieux ailleurs.

Le Linois
89 rue Saint Charles, 75015 Paris (voir carte des restos)
01.45.77.72.21

Bon resto dans le quartier: Mouette à Bord (crêperie), Tagawa (japonais)

Posté parAude dans les catégories 15e arrondissement,Bistrot,de 15€ à 30 €,Traditionnel et il y a (2) incroyables commentaires

La Chèvre et le Chou (15e)

Mise à jour : La Chèvre et le Chou a fermé, remplacé par un autre restaurant (pas testé)

Ah ! Enfin un bistrot comme on les aime, authentique, chaleureux, avec une cuisine du marché. Dans ce restaurant traditionnel du 15e, le cadre est aussi soigné que l’assiette. Un vrai coup de cœur.

Avec cette adorable biquette à l’entrée, on sait où l’on va déjeuner

Convivialité. C’est le maître mot des lieux. Et du patron, qui nous accueille avec un franc parler chaleureux. Son boulot, son resto, il les aime, et ça se sent.

Sur les tables, l’indice qui ne trompe pas : les serviettes en tissu vichy rouge. Ajouter un grand bar, des tables et chaises en bois, des tableaux noirs où sont écrits les plats du jour. La tradition est de mise. Ce qui n’empêche pas des pointes d’humour, illustrées par ce Père-Noël accroché au poteau.

Cuisine française soignée

La carte est typiquement française (14-15 €). Le plat que j’aperçois sur la table voisine est appétissant. «La même chose, s’il vous plaît.» La serveuse, sympa avec sa gouaille parisienne, m’apporte un croustillant d’agneau aux pruneaux et aux noisettes accompagné d’une salade. La viande est tendre. Les pruneaux, dont je ne raffole pourtant pas, apportent un goût franc et sucré. Voilà qui prouve qu’un plat a priori simple peut être savoureux s’il est bien préparé.

Une préparation soignée pour un croustillant d’agneau savoureux

En dessert, je choisis le basique fromage blanc au coulis de fruits rouge (6,5 €). Délicieux, une fois de plus.

Toutefois, ce restaurant, situé face au Bistrot d’André, est victime de son succès. Les 2 salles remplies d’habitués sont très bruyantes.

Attention : fermé le week-end.

.
La Chèvre et le Chou
235 bis rue Saint Charles, 75015 Paris (voir carte des restos)
01.45.54.05.31

Bons restaurants voisins : La Cave de l’Os à Moelle (cuisine du terroir), So Rice (restaurant iranien).

Posté parAude dans les catégories 15e arrondissement,Bistrot,de 15€ à 30 €,Traditionnel et il y a (9) incroyables commentaires

Le Bistrot d’André

Le Bistrot d’André, c’est un cadre vieille France sympathique. Malheureusement la cuisine de nos grands-mères, alléchante à la carte, l’est beaucoup moins dans l’assiette.

Ambiance française entre l’hôpital Pompidou et le parc André Citroën

Des voitures, encore des voitures. Jusque dans les toilettes. Maquettes, réclames et photos, la décoration est dédiée aux Citroën, d’où le nom du restaurant. Un restaurant qui fait office de cantine pour les bureaux environnants, et quelques personnes âgées. La salle est toujours comble, ce qui entraîne un service long, mais souriant.

Cuisine familiale

Pour manger dans cette ambiance conviviale, mieux vaut être carnivore. La carte propose des viandes préparées à la française : rognons de veau, andouillettes 5A ou magret de canard (12 à 18 €). Pour varier les plaisirs, il y a aussi le plat et le menu du jour, à 13,5 € entrée/plat ou plat/dessert, 15,5 € la totale.

Râble de lapin et confit de canard : on en veut encore

Ce midi, je me suis laissée tenter par le confit de canard. Décevant. Il y a plus de graisse que de chair, les pommes de terre ne sont pas assez cuites. Enfin, c’est une demi portion. Une remarque partagée par mon compagnon de table. Le dessert sauve la mise, avec la mousse au chocolat maison.

Vous l’aurez compris, ça ne vaut pas le détour. Je vous conseille plutôt de traverser le trottoir et d’aller à la Chèvre et le Chou.

.
Le Bistrot d’André
232 rue Saint Charles, 75015 Paris (voir carte des restos)

Bons restaurants métro Balard : La Chèvre et le Chou (bistrot),  La Cave de l’Os à Moelle (buffet à volonté).

Posté parAude dans les catégories 15e arrondissement,Bistrot,de 0€ à 15€,Traditionnel et il y a (2) incroyables commentaires