Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Restaurants 13e arrondissement

Nouveau Village Tao Tao, à toutes vapeurs

Au hasard de mes pérégrinations dans le 13e, j’atterris dans un resto au nom à rallonge : Le Nouveau Village Tao Tao. Un restaurant chinois ET thaïlandais ? Aïe, en général, c’est mauvais signe. A moins que… Ce resto banal en apparence se révèle en fait excellent.


1. Le kit en série de tout resto asiat’ :
> Afficher plusieurs spécialités, de préférence chinoises et thaïlandaises, histoire de plaire au plus grand nombre.
> Exposer un aquarium à l’eau turquoise. S’il y a quelques gros poissons, c’est encore mieux, le poisson chat étant le must.
> Respecter la règle du sacro-saint kitsch asiatique. Murs en bois laqué rouge et dragons dorés sont de rigueur. Et bien sûr de grandes tables pour les groupes.
> Proposer une carte à rallonge où le client se perd. Eurêka, il y a des photos pour faire un choix rapide.

Les gros poissons du Nouveau Village Tao Tao

2. Le tuning du Tao Tao :
> C’est la compét’ du kitsch car en plus de l’aquarium, vous avez droit à une magnifique chute d’eau verdoyante (je ne vous mets pas la photo, il faut garder la surprise…)
> Notre serveur était assez marrant, du genre gentiment rentre-dedans : le serveur de brasserie version asiatique.
> Le mélange chinois + thaï est une réussite avec des vapeurs particulièrement bonnes. Les crêpes de riz à la pâte fine me rappellent des saveurs d’enfance tout en rondeur. Encore plus régressives, les brioches au porc sucrées-salées.
Si vous n’avez pas peur des Dents de la mer, goûtez les raviolis aux ailerons de requin assez singuliers.
On garde le rythme avec les plats cuisinés, comme les crevettes à la façon du chef charnues et bien dodues.

Bon à savoir :
Si comme Mr Q et moi, vous voulez vous casser l’estomac (on a un peu trop mangé ce soir là…), vous vous en sortirez pour 25 € par tête. En étant plus raisonnable, 20 € grand max suffiront largement.

Edit du 6 août 2009 : J’y suis retournée depuis… Toujours aussi bien, surtout les poissons !

Le Nouveau Village Tao Tao
159 boulevard Vincent Auriol, 75013 Paris (situer sur la carte)
01.45.86.40.08

Où manger de bonnes vapeurs à Paris ? Le Pacifique (Belleville)

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,Chinois,de 15€ à 30 €,Thaïlandais et il y a (14) incroyables commentaires

Niwanna, I wanna barbecue coréen

Au Niwanna, vous voyez la vie en rose ! Illuminé de néons rose fluo, ce restaurant coréen tape à l’œil dans la très calme rue Tolbiac (13e). Ce drôle de resto est aussi très bon avec une option barbecue coréen originale et conviviale.

Niwanna, un bon barbecue coréen

Une déco insolite. Malgré ses néons rose fluo, ce n’est ni une boîte de nuit ni un bar fashion. N’empêche, le Niwanna m’a fait penser à ces restos branchés genre Music Hall (dans le 8e). A l’intérieur, la lumière est moins fluo mais tout aussi rose, avec un mobilier moderne. L’ensemble fait un peu aseptisé, mais c’est drôle pour un soir.

Déco sobre et moderne + néon rose = Niwanna

Un resto original. A déco singulière, tables particulières puisqu’elles sont chacune équipées d’un barbecue. A Niwanna, il y a le traditionnel bibimbap, mais partager un barbecue, c’est bien plus sympa.

Le seul bémol (mineur) : j’aurais aimé des tranches moins longues. Couper du faux filet de bœuf mariné avec des baguettes, c’est compliqué ! A part ça, tout était bon, et copieux, car les assiettes de viande sont accompagnées de petits légumes marinés et de riz. Dans la vidéo, Mr Q dit préférer le Guibine, un restaurant coréen à Opéra. Je rectifie le tir : c’est différent. Guibine est certes plus raffiné, mais aussi plus cher. Donc pour sa catégorie de prix (20-25 €), le Niwanna n’a pas à rougir.

Un resto convivial. Si la déco est un peu froide, le dîner au barbecue réchauffe les esprits. Et que je pioche dans l’assiette de Mr Q pour goûter son gigot d’agneau, et que j’entame un combat de baguettes pour ne pas me faire piquer ma viande sur le grill… Bref, si vous voulez vous amuser comme des p’tits fous, vous savez où aller.

Niwanna, un restaurant coréen sympa rue de Tolbiac

Bon à savoir : Menu barbecue à 20,95 ou 25,95 €. Formule midi à 10-15 €.

Niwanna
125 rue de Tolbiac, 75013 Paris (situer sur la carte)
01.45.86.59.79

Restaurant coréen : Guibine (Opéra)

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,Coréen,de 15€ à 30 € et il y a (13) incroyables commentaires

Suko Thaï, le bon thaï de la Butte aux Cailles

Dans la classe des restaurants thaïlandais, le Suko Thaï est un très bon élève. Il a même reçu les félicitations du conseil, de mon conseil de classe. Voici 3 bonnes raisons d’aller dans ce resto thaï sur la Butte aux Cailles.

1) Parce que le Suko Thaï est bon
Tout commence par une carte de spécialités thaïlandaises bien remplie. Le choix est une rude épreuve tellement tout est appétissant. Après moult hésitations, j’opte pour les crevettes à la citronnelle et à la mangue verte. Jolie, savoureuse et dépaysante, cette salade a tout bon. Mais attention ! Vous voyez sur la photo ce truc noir au milieu ? Ca a l’air bon, hein ? Je l’ai avalé naïvement avant de devenir écarlate, la bouche incendiée… C’est un gros piment que je vous conseille de laisser de côté !

Je poursuis avec les fruits de mer sautés épicés au lait de coco. Epicés, mais en douceur cette fois ! Les crevettes sont charnues, tout comme les noix de saint jacques et les moules. C’est exquis.

2) Parce que le Suko Thaï est beau
Le Suko Thaï est un restaurant très mignon à la décoration chaleureuse, sans tomber dans le kitsch typique des restos asiatiques. C’est élégant, tamisé et romantique, avec des petites bougies et bouquets de fleurs sur les tables nappées. La présentation des plats est toute aussi soignée. Tout ça donne envie de partir en Thaïlande…

Le Suko Thaï rue du Père Guérin à Paris 13e


3) Parce que le Suko Thaï, c’est vraiment bien

La qualité se paie, mais l’addition reste très honnête. Il faut compter une trentaine d’euros le repas. Voilà un resto bien sous tous rapports. Félicitations, continuez comme ça.

Bon à savoir : Menus midi à 11,50 et 14 €. Le soir, menus à 21 et 25 € 23 euros. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi midi, de 12h à 14h30 puis de 19h à 22h30.

(Prix et horaires mis à jour le 2/2/2011)

Suko Thaï
12 rue du Père Guérin, 75013 Paris (situer sur la carte)
01.45.81.55.88

Bon restaurant thaïlandais : Sala Thaï (13e)
Restaurant sympa Butte aux Cailles : O Mexico (mexicain), Le 43 (bar à soupes), Le Temps des Cerises (traditionnel)

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,de 15€ à 30 €,Thaïlandais et il y a (18) incroyables commentaires

Le Kok, réservé aux grosses faims

Et une cantine vietnamienne de plus dans le 13e, une ! Si vous avez très faim, courez-y car les pho sont copieux. Sinon, il y a mieux à la porte à côté. Quand on a Pho 14 et Song Huong pour voisin, faut assurer ! Or Kok est bien, mais sans plus.

C’est où ? Suite au conseil d’Ohlala Paris, direction l’avenue de Choisy, dans le cœur du quartier chinois de Paris. La concurrence est rude puisque Kok a pour voisins 2 restos du même genre : Pho 14 et Song Huong. Or, pas de pot pour Kok, j’ai testé – et aimé – ses voisins de trottoir. Du coup, concurrence oblige, il ne faut pas se contenter d’être bon… Il faut être le meilleur !

C’est comment ? C’est bon, mais pas top. Il manque au pho et au bo bun ce parfum d’ailleurs qui dépayse les papilles. La faute, entre autres, à la coriandre de ma soupe tonkinoise qui n’avait pas de goût ou à la salade défraîchie du bo bun de Mr Q. Toutefois, le Kok devance ses concurrents sur un point : c’est très copieux. Donc si vous ne faîtes pas le difficile et que vous avez une faim de loup, le Kok est fait pour vous (sauf le mardi, c’est fermé).

Bonus : Question cantine vietnamienne du 13e, mon chouchou reste Pho Bida Vietnam. Les serveurs sont adorables et les pho/bo bun sont délicieux.

Le Kok
129 bis avenue de Choisy, 75013 Paris (situer sur la carte)
01.45.84.10.48

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,Bo bun,de 0€ à 15€,Vietnamien et il y a (13) incroyables commentaires

Le Temps des Cerises

Camarade, si tu cherches un resto convivial pour trinquer entre bons vivants, marche vers la Butte aux Cailles jusqu’au Temps des Cerises. Au menu : cuisine généreuse, serveurs au verbe sans réserve et ambiance à la bonne franquette.

Le Temps des Cerises, rue de la Butte aux Cailles

Tous ensemble, tous ! Tout commence par un franc «bonjour» et un ton sans complexe qui met tout de suite à l’aise. Le Temps des Cerises puise son énergie dans son équipe de serveurs bien rodés à l’ouvrage. Simples serveurs ? Pas vraiment, puisqu’il n’y a pas de patron : ce restaurant est une coopérative ouvrière de production depuis plus 30 ans. En clair, le personnel est aussi gérant du lieu. Voilà qui explique peut-être pourquoi l’ambiance est si conviviale, chaque serveur vous accueillant comme s’il était le patron – ce qu’il un peu finalement…

Gauche caviar ? Je m’attendais, inspirée par l’esprit coopératif, à des prix au rabais accessibles aux bourses les plus modestes. Que nenni. Sans être excessive, l’addition vaut quand même son pesant de cacahuètes puisqu’il faut compter 30-40 € à la carte. Crise du pouvoir d’achat oblige, mieux vaut se concentrer sur les menus à 15 et 23 € au bon rapport qualité/prix, voire venir le midi pour la formule à 10 € (entrée/plat ou plat/dessert).

Ambiance simple et conviviale au Temps des Cerises

A table, camarades ! Je me lance dans le menu en 3 étapes à 23 €. Je vous préviens : mieux vaut être en forme pour s’y attaquer car les assiettes sont généreuses. Je commence par des rillettes de saumon fatales pour les cuisses à cause d’une crème fraîche dont le saumon, déjà gras en soi, pourrait fort bien se passer.
Suivent de délicieuses joues de cochon braisées à la chair bien tendre, accompagnées d’une bonne purée maison. Simples et bien réalisées.
Pour finir, coupe de fraises façon tiramisu : une préparation originale où les fruits sont lovés dans un manteau de mascarpone. Je me régale sans faim, 100 % gourmandise.

Le temps du bilan : Vous pouvez y aller sans hésiter. Vous le reconnaîtrez à sa devanture rouge. Mais armez-vous de patience car il y a souvent la queue au portillon.

Merci Florence pour ton mail qui m’a incitée à pousser la porte de ce resto :)

Le Temps des Cerises
18-20 rue de la Butte aux Cailles, 75013 Paris (voir carte des restos)
01.45.89.69.48

Bon resto Butte aux Cailles : O Mexico (mexicain), Suko Thaï (thaïlandais)
Bons restaurants français : Chez Paul (Bastille), Au Vin des Pyrénées (Bastille), La Chèvre et le Chou (15e)

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Bistrot,de 15€ à 30 €,Traditionnel et il y a (2) incroyables commentaires

Ngoc Phuong – Pho 34

Phô 34, c’est le genre de cantine vietnamienne que j’adore. C’est un peu dur à trouver. Mais n’hésitez pas à vous perdre dans le quartier chinois et demander votre chemin si vous avez envie de bien manger pour une poignée d’euros.

Phô 34, une cantine vietnamienne à Olympiades (13e)

1. A la recherche du Phô 34. Suivant les conseils d’un ami qui habite Chinatown, je me suis aventurée dans le centre commercial des Olympiades. C’est un peu glauque car à bientôt 22 heures, les boutiques sont fermées, les couloirs sombres et désertiques… Je ne sais pas trop où je vais, mais j’y vais !

2. Bienvenue chez les Viets. Le Phô 34 respecte à la lettre les codes de la cantine vietnamienne : tables en plastique collées les unes aux autres, babioles kitsch et ce frigo… Médaille d’or du kitsch ! A l’effigie du chaton blanc des Aristochats, j’ai flashé dessus. Mr Q et moi sommes les seuls blancs. Et pour ainsi dire les seuls clients puisqu’à la grande tablée, ce sont les amis/la famille de la patronne qui trinquent.

Regardez au fond, le joli frigo avec Marie, des Aristochats !

3. Qu’est-ce que je vais prendre ? La carte propose un éventail large et classique de la cuisine vietnamienne. Je commencerais bien par des rouleaux d’automne maison… Il n’y en a plus. Les crêpes de riz au safran ?… Argh… Et les raviolis vietnamiens ? Non plus… Je me rabats sur une salade spéciale maison que je ne regretterai pas. Les crevettes roses sont bien charnues, les pousses de nénuphars sont fraîches. Très bons aussi les raviolis garnis de morceaux de crevettes.
J’enchaîne avec une spécialité maison, la marmite au riz de poulet. Le poulet est étonnamment tendre pour le prix (8€). Voilà une cuisine simple et bien faite. Je vote pour.

4. Pour une poignée d’euros. Comme dans toute cantine viet, les prix sont riquiqui. On s’en sort pour 15 € par tête avec une entrée, un plat et le ventre bien rempli.

Ngoc Phuong Pho 34
Galerie commerciale des Olympiades
44 avenue d’Ivry, 75013 Paris (voir carte des restos)
01.53.60.27.63


Mon restaurant vietnamien préféré : Bonjour Vietnam (5e)
Bonnes cantines vietnamiennes dans le 13e : Pho 14, Song Huong, Pho Bida Vietnam.

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,Bo bun,de 0€ à 15€,Vietnamien et il y a (7) incroyables commentaires

Frog & British Library

Il fait beau, il fait chaud… Vous seriez tellement bien dans un restaurant avec une terrasse au soleil ! Celle du Frog and British Library, le pub à côté du MK2 Bibliothèque, est très chouette pour boire un verre. Et rien qu’un verre.

Le Frog & British Library à côté du MK2 Bibliothèque

Oh, la belle terrasse que voilà ! Autant vous le dire, je n’aime pas les Frog & company, qu’ils soient au Rosbeef ou à la Princesse. C’est cher, très bruyant et sans charme. Voilà pour le costard. Cela dit, le Frog & British Library à côté du MK2 et de la bibliothèque François Mitterrand a 2 atouts non négligeables : d’abord, c’est l’un des seuls bars du quartier. Ensuite, et surtout, sa terrasse est super. Grande, spacieuse et au-so-leil ! L’avantage est de taille. Mais c’est bien le seul.

Ca se mange pas, ça s’bouffe. Désolée m’sieur Coffe de détourner votre leitmotiv mais il n’y a pas d’autre mot. Ici, c’est junk-food sinon rien. Nachos avec sauce cheddar, bagel ou cheeseburger : n’oubliez pas d’aller faire un tour après sur mangerbouger.fr ! J’ai fait ma fille en prenant une salade au chorizo tiède avec du comté fondu, des pommes de terre sautées, un œuf au plat etc. C’est plutôt bon mais cher pour ce que c’est (13,50 €). 3 € de moins auraient été bienvenus. Mon acolyte du jour a prix un Fish and Chips. Pas convaincu : «Je mange parce que j’ai faim.» Je craque en dessert sur une tourte aux pommes et au caramel, grossière, à l’image du reste (6,50 €).

Alors, on y va ou pas ? Ni bon ni mauvais, un dîner au Frog passe plutôt bien si vous avez envie de manger au soleil sans faire le difficile. Côté boisson, les tarifs ont pris un coup de chaud (5 € le coca, 4,5 € le demi). Trop de soleil à la terrasse, probablement.

Frog and British Library
126 avenue de France, 75013 Paris (voir carte des restos)
01.45.84.34.26

Pour manger un hamburger : Le PDG, le Coffee Parisien
Restaurants à 5-10 minutes à pied : Au Bon Plan (français/pizza), Pho Bida Vietnam (vietnamien pas cher), Spank (café-expo super sympa).

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Bistrot,Burger,de 15€ à 30 €,En groupe,Terrasse & Jardins et il y a (4) incroyables commentaires