Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

Restaurants de 0€ à 15€

Le Reflet

Il est discret, mais il assure. En plus d’être un bar très sympa, le Reflet est un bon petit resto pour manger des plats simples à prix cassés à côté de la Sorbonne (5e). Voilà un bar authentique et indémodable parce que…

Le Reflet est juste en face du cinéma Reflet Médicis, rue Champollion

Le Reflet mise sur des valeurs sûres : Les murs sont placardés de photos en noir & blanc d’acteurs et de tournages de film, le tout éclairé par des spots de cinéma. Vous l’aurez compris, le 7e art est à l’honneur dans ce petit bar du 5e. Il faut dire qu’il est juste en face du cinéma le Reflet Médicis.
Côté bande-son, on reste dans le bon vieux son sur qui le temps n’a pas d’effet : David Bowie, les Beatles ou les Doors. En d’autres termes, le meilleur du rock des années 70. Comme la musique n’est pas trop fort, on peut même parler sans crier. Ca, c’est rare dans un bar !

On ne s’y prend pas la tête : Décontraction totale dans le gros canapé un peu déglingue sur lequel les premiers arrivés-premiers servis se vautrent. L’ambiance est simple, les habitués tchatchent autour du bar. Ce Reflet a quelque chose de rassurant et convivial.

Le Reflet, un bar/restaurant bien sympa près de la Sorbonne à Paris

Je peux y manger même quand mon pouvoir d’achat dégringole : Les tartines, salades et pâtes sont à 6-9 €. Ce n’est pas cher, en plus c’est bon ! Mon croque provençal était servi avec un pain de seigle doré et du chèvre bien fondu. J’attendais surtout la sauce de la salade au tournant… fort bien négocié avec des grains de moutarde à l’ancienne, une bonne huile d’olive et une feuille de chêne du marché.
Pour finir, un crumble tout chaud aux pommes caramélisées parfumées à la cannelle qui fondent sous la langue. Très sucré, très mauvais pour les cuisses mais très bon pour le plaisir ! Maxi calories pour mini prix : 4,50 €.

Croque provençal : simple, bon et efficace pour seulement 7 €

Total : Un bar bien situé + bonne ambiance + bonnes assiettes = 10 €. Qui dit mieux ?

.
Le Reflet
6 rue Champollion, 75005 Paris (voir carte des restos)
01.43.29.97.27

Bar-resto pas cher et sympa : Le Lux Bar (Montmartre), L’Olive (Max Dormoy), Le Café (Montorgueil), Spank (Olympiades).

Posté parAude dans les catégories 5e arrondissement,Bistrot,de 0€ à 15€,Traditionnel et il y a (5) incroyables commentaires

La Miroiterie

Pas de resto à la Miroiterie, pas même un sandwich… Mais cette salle de concert est tellement singulière que j’avais envie de partager ce bon plan à Paris. Ça se passe dans le 20e à Ménilmontant.

La Miroiterie, un squat/salle de concert au 88 rue de Ménilmontant

Passe-droit : 3 €. Puis on accède à une petite cour où se dresse un bar de fortune. Encore plus au fond, une petite salle qui accueille des concerts en tous genres. On dirait un squat. J’ai eu l’impression de quitter Paris, comme en vacances. Une salle unique en son genre que je vous recommande pour sortir des sentiers battus.

Le groupe Café Crème en concert à La Miroiterie

Pour dîner et poursuivre la soirée en musique, rendez-vous à la Bellevilloise voisine…

Programmation de la Miroiterie dans le mini mag’ gratuit Lylo.

La Miroiterie
88 rue de Ménilmontant, 75020 Paris (voir carte des restos)

Posté parAude dans les catégories 20e arrondissement,de 0€ à 15€ et il y a (9) incroyables commentaires

Des Crepes et des Cailles (le retour)

Des Crêpes et des Cailles, acte 2. J’avais déjà testé. Je n’avais pas aimé. Je lui ai laissé une deuxième chance. Elle ne l’a pas saisie. Cette crêperie de la butte aux Cailles n’est vraiment pas bonne.

Cette crêperie du 13e est très mignonne, mais pas bonne

Sois belle…
Elle est toujours aussi aussi mignonne. Avec ses murs en briques, son hublot et ses bouées de sauvetage, cette crêperie du 13e est du genre pittoresque. Pour manger, c’est une autre affaire.

… et tais-toi
La première fois, ma galette n’était pas très bonne. La patronne était absente. C’était donc à cause de la remplaçante, pensais-je. Que nenni ! Pour ce nouvel essai, j’ai eu droit à une crêpe «made in» la patronne en personne (sympa au demeurant). Une crêpe toujours pas assez cuite avec du jambon qui sent le cellophane. Allez, au suivant.

Des Crêpes et des Cailles
13 rue de la Butte aux Cailles, 75013 Paris (voir sur la carte)
01.45.81.68.69

Manger de bonnes crêpes à Paris : Ty Breiz (Montparasse), Mouette à Bord (15e)

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Crêperie,Crêpes,de 0€ à 15€,J'aime pas,Traditionnel et il y a (5) incroyables commentaires

Kintaro

Contraintes du jour: je veux un restaurant pas cher et une cuisine saine. Direction le quartier japonais à Opéra. Atterrissage au Kintaro, un vrai bon restaurant japonais qui sert des ramen, soba, unagi et autres spécialités nippones.

Le Kintaro se mérite. Avant d’entrer, il faut patienter, surtout le samedi soir. Mais ça vaut le coup. Pour s’occuper, on se réjouit face au macaron du Comité d’évaluation de la cuisine japonaise et on salive devant la cuisine ouverte (voir la vidéo ci-dessous).

Le Kintaro se médite. La carte n’en finit pas ! 15 pages, 18 sortes de ramen, mais aussi des tempura, unagi, gyoza, omelettes… On retrouve tous les plats que les Japonais mangent au quotidien. Ce choix si vaste, c’est le point fort du resto. Au passage, j’ai appris grâce au menu la différence entre les udon, soba et ramen : il s’agit de pâtes au froment, sarrasin ou blé.

Le Kintaro se félicite. Je prends un menu toridon, présenté comme au Japon sur un plateau repas (12,30 €). Après une bonne salade et une soupe miso, j’attaque le poulet rissolé légèrement caramélisé sur un lit de riz. C’est vraiment bon, et vu le prix, ça n’en est que meilleur ! Ajouter un service gentil et efficace… Et vous obtenez l’une de mes adresses préférées du quartier (avec Kadoya à la déco plus soignée, mais moins de choix).


Bon à savoir : Menus entre 10 et 15 €.

Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 22h.

Kintaro
24 rue Saint Augustin, 75002 Paris (voir carte des restos)
01.47.42.13.14

Bon restaurant japonais : Higuma, Kadoya, Aki (spécialité d’okonomiyaki).

Posté parAude dans les catégories 2e arrondissement,Asiatique,de 0€ à 15€,J'adore,Japonais et il y a (13) incroyables commentaires

Song Huong (13e)

La guerre des phô fait rage à Chinatown. Mais à côté du Phô 14, un petit restaurant vietnamien se démarque. Pourtant, ni file d’attente ni clientèle asiatique. Alors quoi ? C’est simple : un service adorable et un phô au-dessus du lot.

La soupe de Tourane aux pâtes de riz jaunes (7,90 €)

Comme les cantines voisines…
– La carte propose des phô, bô bun et autres crêpes de riz
– Les prix des plats avoisinent les 7-8 €
– Le service est très rapide.

Mieux que les cantines voisines parce que…
– Les serveurs prennent le temps d’être à l’écoute du client
– On n’est pas entassé sur ses voisins
– La petite salle n’est pas bruyante
– Surtout, le phô est délicieux.

Qu’est-ce qu’il a de particulier ce phô ?
La base, c’est un bon bouillon. Celui de la soupe de Tourane ou Mi Quang est particulier, de couleur orangé, pas trop salé (le défaut classique) et très parfumé. A quoi me direz-vous ? Je n’en sais rien. Même le patron n’a pas su me répondre…
Cette soupe a l’originalité d’être garnie de pâtes de riz jaune, dont le goût est plus soutenu que les blanches. Ajouter de grosses crevettes roses fraîches, une bonne viande de porc, des galettes de riz qui croustillent et une poudre de cacahuètes.
Résultat : 7,90 € de pur régal et en bonus, le meilleur phô que j’ai goûté jusqu’à présent.

Song Huong est voisin du très prisé Phô 14

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 22h45. Pas de carte bleue.

Song Huong
129 avenue de Choisy, 75013 Paris (situer sur la carte des restos)
01.45.85.01.76


Bonnes cantines vietnamiennes dans le 13e: La Tonkinoise, Bambou, Phô 14, Pho Bida Vietnam (extra celui-là).

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,Bo bun,de 0€ à 15€,Vietnamien et il y a (21) incroyables commentaires

Ichikawa

A Paris, les restaurants japonais sont en général tenus par des Chinois. D’autant plus quand il s’agit de sushi à moins de 15 €. Si en plus c’est dans le 13e… Fuyez ! Toutefois, j’en ai trouvé un assez correct dans son genre : Ichikawa.

Plateau de sushis et makis à 14 € : un bon rapport qualité/prix

A quelles conditions y aller ?
1) Si vous êtes dans le 13e, plus précisément du côté de Chinatown ou Olympiades
2) Si vous avez besoin de déjeuner
3) Si vous avez une irrépressible envie de sushi, sashimi ou brochettes pseudo japonaises

Si je décide d’y aller, qu’est-ce que j’y trouve ?
1) Une cantine idéale pour ceux qui bossent aux alentours du métro Olympiades
2) Un cadre fonctionnel
3) Un service aimable

Si je décide d’y rester, qu’est-ce que j’y mange ?
1) Au choix le midi, plein de menus pas chers à partir si 6,50 € pour les brochettes ou 9,50 € pour des sushi/sashimi. Et pour 14 €, un plateau de 8 sushis et 6 makis
2) Du poisson plutôt bon et fraîchement découpé
3) Trop de riz non vinaigré sous le sushi mais un riz aéré et bien cuit

Dans une rue déserte d’un quartier tout gris, voici Ichikawa

En sortant, qu’est-ce que je me dis ?

Que ça ne vaut pas Sanki, bien sûr. Mais pour des sushis made in China, Ichikawa se trouve en haut de l’échelle – largement au-dessus de tous les restos de la rue Monsieur Leprince.

Ichikawa
45 rue Albert, 75013 Paris (voir carte des restos)
01.53.79.12.76

Bons restaurants à Olympiades : Green Garden (végétarien), Pho Bida Vietnam (cantine vietnamienne), Spank (tartines et soupes).

Posté parAude dans les catégories 13e arrondissement,Asiatique,de 0€ à 15€,Japonais et il y a (9) incroyables commentaires

La Cordonnerie

Si vous êtes fauché, voici LE bon plan. En plus d’être l’un des bars les moins chers de Paris, la Cordonnerie permet de manger gratuitement. Vous avez bien lu. Chaque jeudi et samedi, c’est couscous gratuit rue Saint Denis.

Les sex shops ont quitté la rue Saint Denis. Pas la Cordonnerie

La Cordo a été mon QG pendant quelques années. Puis la valse des gérants m’a fait déserter ce bar un peu pourri de la rue Saint Denis. L’affaire est aujourd’hui menée par Rachid. La déco n’a pas changé, les prix sont toujours aussi bas. Mais la clientèle a évolué. Désormais, il y a du monde à la Cordonnerie. Hé oui, les habitués scotchés au comptoir avec leur demi de bière ne sont plus seuls à bord. La Cordo serait-elle devenue the place to be ? J’en ai bien l’impression.

Le couscous gratuit du jeudi/samedi : le must de la Cordonnerie

La Cordo = le bar le moins cher de Paris. Avec le Lux, c’est en tout cas l’un des moins chers : 4 € la pinte, 2,50 € en happy hour, 3 € le coca, 5 € le mojito spécialement grand avec de la menthe fraîche. La Cordo fait du low cost.

La Cordo = restaurant gratuit. Vous ne rêvez pas. Ici, on mange gratuitement tous les jeudis et samedis. Rachid et son équipe offrent de généreux couscous qui ne sont même pas mauvais. Ca ne vaut pas celui de L’Homme Bleu, bien sûr. Mais il y a quand même un morceau de bœuf avec des légumes et une semoule très correcte.

La Cordo = avec tous mes potes. Il y a la de place à la Cordo. Au pire, on se serre. Un coup à table, un coup au bar. Pas de formalité. C’est aussi pour ça qu’il n’y a pas de prix «au bar». Un grand comptoir, des tables, une télé pour les soirs de match et voilà.

La Cordonnerie réunit une clientèle de tous âges et tous milieux

Couscous gratuit le jeudi et samedi à partir de 20h.

La Cordonnerie
28 rue Greneta, 75002 Paris (voir Resto-Map)
01.40.28.95.35

Couscous gratuit : French K-Wa (Avron, 20e)
Bars dans le même quartier : Le Café, Le Tambour.
Bar sympa et pas cher : Les Pères Populaires (20e), Le Crocodile (Luxembourg)

Posté parAude dans les catégories 2e arrondissement,Couscous & Tajine,de 0€ à 15€,En groupe,Oriental,Ouvert le dimanche et il y a (20) incroyables commentaires