Resto de paris

Blog guide sur les restaurants à Paris

L’Atelier Rodier (9e), le bingo sans bling

Après une petite trève de blogging (because le boulot – j’aurais préféré vous donner l’excuse des vacances), me voilà de retour. Dans ma besace, un resto tout nouveau tout beau, l’Atelier Rodier, dans le 9e (métro Cadet), bon élève du mouvement bistronomique.

2013 - atelier rodier3

Combo gagnant. L’Atelier Rodier, ouvert il y a tout juste 2 mois, c’est d’abord une équation : produits valorisés au goût du jour + ambiance décontractée + addition raisonnable = applause.

Ce tryptique me rappelle L’Office, Le Coinstot VinoGarde Temps ou encore Galopin, portes-étendard de la bistronomie parisienne qui rend ses lettres de noblesse aux légumes oubliés grâce à une cuisine inventive réalisée avec tact et talent. Celle de L’Atelier Rodier se distingue par des assemblages jouant sur des contrastes complémentaires (chaud/froid, croquant/fondant, sucré/amer…).

2013 - atelier rodier6

Bingo sans bling. On est là pour se faire plaisir sans se ruiner. Entrée, plat, dessert, café ou thé pour 37 euros, pas besoin d’écrire un roman pour vous dire que c’est un bon deal.

Du miam. En amuse-bouche, une réduction de panais avec amandes torréfiées et piment d’espelette, parfait pour se mettre en condition, à savourer avec le bon pain croustillant tout juste sorti du four. En entrée, un mix remoulade-tourteau un peu hasardeux, la remoulade étouffant la finesse du tourteau. Il y a de l’idée mais à optimiser. Le foie gras, servi généreusement, classique mais n’égalant cependant pas celui de ma mère. Donc en résumé, les entrées : bien mais pas top.

2013 - atelier rodier

Les plats montent d’un cran, mon indice-qualité étant l’interruption de conversation pour lâcher à son voisin qui vous raconte ses dernières aventures « Hummmm, désolée j’te coupe mais c’est vraiment super bon »… suivi de 2 secondes de silence pendant lesquelles on oublie tout ce qu’on vient de vous raconter (c’est super d’être au resto avec moi, je vous assure). En l’occurrence, interruption provoquée par un pot au feu, avec en guest star une volaille à la cuisson particulièrement réussie et un foie gras complémentaire en terme de texture et de goût. Le tout parfumé au gingembre et agrémenté d’un bouillon servi à table, le spectacle des yeux rendant les choses encore meilleures.

2013 - atelier rodier1

Pour finir avec un soufflé au chocolat dodu et aérien, léger et pas trop sucré, à marier avec un sorbet citron pour contraster les goûts, températures et textures. Attention en revanche à ne pas se brûler : le service en caquelon, c’est très mignon mais ça maintient plus que bien la chaleur ! A tester absolument aussi, surtout, le Paris-Brest. Je ne suis pas fan de cette pâtisserie mais celui de l’Atelier Rodier m’a réconciliée avec son doux parfum de caramel au beurre salé ponctué de menthe.

2013 - atelier rodier2

Tout ça pour la modique somme de 37 euros, café, service discret-et-efficace compris. Seuls bémols : la salle est un peu bruyante, le service a été un peu long à démarrer. En même temps nous étions une table de 10, pas évident à gérer. Ce qui ne m’empêche pas de vous recommander ce joli resto, en petit comité ou en groupe.

2013 - atelier rodier4

Bon à savoir : Ouvert le midi jeudi et vendredi (12h – 14h30), le soir du mardi au samedi (19h – 23h). Donc fermé le dimanche et le lundi. Réservation conseillée.

L’Atelier Rodier
17 rue Rodier, 75009 Paris
Métro Cadet ou Anvers
01.53.20.94.90
latelier-rodier.com
Facebook / Twitter

 

Bons bistrots parisiens à moins de 40 euros : L’Office (Cadet), Le Galopin (Belleville), Le Garde Temps (Blanche), Coinstot Vino (Bourse)

Bons restos à proximité : Pizza Di Loretta (pizza au poids), Gabriela (brésilien), Le Café M (pour dîner tard)

 


Afficher Resto-de-Paris.com sur une carte plus grande

Posté par Aude le 29 jan 2013 dans les catégories 9e arrondissement, Bistrot, de 30€ à 60 €, En groupe, Traditionnel